Le Poulpe court toujours ! – Collectif

14 11 2016

poulpe-2

Vingt ans que Gabriel Lecouvreur parcourt la France et le monde de sa démarche octopussienne. Vingt ans qu’il témoigne des travers de notre société trop bien huilée pour être belle ! Depuis « La petite écuyère a cafté » de Jean-Bernard Pouy à « Arrête tes six magrets » de Benoît Sévérac, ce sont plus de deux cents témoignages sur fond d’enquêtes que le héros le plus libertaire de la littérature noire et policière nous a donné à contempler au travers de son prisme.
Pour lui rendre hommage, mais aussi perpétuer la tradition, la Noiraude et La Fureur du Noir ont décidé l’année dernière de le soumettre à la plume des postulants au concours de nouvelles qu’ils organisent. C’est à l’aube du festival « Noir sur la Ville », qui ouvre ses portes vendredi 18 novembre, qu’arrive dans nos murs à grands pas le tout beau tout chaud recueil de ce seizième concours.

Outre les quatre lauréats, cinq auteurs pros se sont prêtés au jeu en faisant vivre encore un peu ce Poulpe que nombre de lecteurs affectionnent depuis toutes ces années ! On retrouve, comme une évidence, le père créateur du héros, Jean-Bernard Pouy qui nous offre un truculent « Je hais le Poulpe » dans lequel il règle savamment ses comptes avec son bébé de désamour.
Non contents de compter « Papa Poulpe » dans ce recueil (il déteste qu’on le surnomme de la sorte mais cela nous amuse…), Miles Hyman nous fait l’honneur de la couverture, et à l’ancienne s’il vous plaît, avec un superbe dessin dans la veine de la collection à ses débuts !
À savoir que ce recueil n’est tiré qu’à 1250 exemplaires et qu’il ne sera pas disponible dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre. Vous pourrez vous le procurer et rencontrer les auteurs le samedi 19 et dimanche 20 novembre à l’occasion du festival.

poulpe-1

Alors, faites comme le Poulpe, ne vous arrêtez pas de courir et venez à notre rencontre !

 

Le Poulpe court toujours – Baleine, 2016 – 158 p.
Dans les rayons de la Noiraude depuis le 14 novembre 2016





Le 18ème concours de nouvelles La Noiraude / Noir sur la Ville est lancé !

21 07 2016

concours-AffichetteLes fidèles de Noir sur la Ville commençaient à s’inquiéter, les habitués de la Noiraude s’interrogeaient et les candidats malheureux des dix-sept éditions précédentes angoissaient : mais alors ? Y a pas de concours cette année ? C’est tout de même les 20 ans de la Fureur du Noir et même ceux de la médiathèque de Pordic !

No panic ! (en Français : Pas de panique) (en Portugais : No Panico… hum)

Déjà, Noir sur la Ville a annoncé le concours sur son site et – scoop ! – nous confirmons qu’il s’agit bien cette année d’écrire une nouvelle, noire ou policière, en y incluant les mots suivants :

AIGRETTE – BIBLIOTHECAIRE – BÛCHE – CAMION – POLAROÏD

La nouvelle doit comporter entre 3 et 10 pages et nous parvenir avant le 31 décembre 2016. Tout les détails du règlement dans la  plaquette du 18e concours

Et qu’est-ce qu’on gagne ? A être connu… car, comme chaque année, les meilleurs textes seront publiés, avec des auteurs de renom du polar. Nous vous dirons qui sont ces auteur-e-s dans quelques semaines.

Mais la vraie nouveauté de ce concours est la publication chez un nouvel éditeur pour nous : La Gidouille. Installés en Côtes d’Armor depuis 3 ans, les intrépides patrons de la maison, Yves et Eric, ont déjà un catalogue qui vaut le détour, et côté polar, ils ont repris récemment les aventures de Léo Tanguy, et en ont publié à ce jour cinq nouveaux épisodes. Nous avons d’ailleurs profité de leur passage au Café du Dimanche, à St Brieuc, début juillet, pour immortaliser la rencontre au sommet Noiraude / Fureur du Noir / La Gidouille :

Noiraude-Fureur-Gidouille Café du dimanche - 4 juillet

Denis Fureur – Yves Gidouille – Fred Noiraude – Eric Gidouille

Bon, assez causé : à vous d’écrire, maintenant ! Vous avez 162 jours. 161. 160…

Commencez donc maintenant.

Frédéric pour la Noiraude





Et les gagnants sont… ?

12 06 2015

IMG_0710Et voilà, le nom des gagnants du concours de nouvelles « Dur à cuire ! » a été dévoilé hier soir lors de la bière littéraire organisée en l’honneur d’Hervé Sard dans une ambiance et un décor dignes de Donald Cardwell.

IMG_0841

Alors pour les absents (qui ont eu tort), et sans plus attendre, voici la liste des lauréats de ce 16e concours La Noiraude / la Fureur du Noir :

« Daisy Mythe » – Une nouvelle de T…, (Auvergne)
« La mue »- Une nouvelle signée Patricia Portmann, de Vitry sur Seine
« La presque mort d’un Rino féroce »- Une nouvelle de Xavier Rugiens, de Tours

Ils seront édités dans un recueil publié aux éditions Terre de Brume, à paraître en novembre 2015 à l’occasion du Festival Noir sur la Ville de Lamballe, avec des nouvelles des auteurs pros Marin Ledun, Elsa Marpeau et Marie Vindy.

visuel 17e concours le poulpe -image-Si vous n’avez pas gagné cette année ou si vous n’avez pas eu le temps, rassurez-vous, le thème du 17e concours vient, lui aussi, d’être annoncé. Pour fêter les vingt ans de la série imaginée par Jean-Bernard Pouy, Serge Quadruppani,  et Patrick Raynal, il vous faudra écrire une nouvelle sur le thème « Le Poulpe » !
Toutes les informations ici.

Alors bonne chance et rendez-vous à Lamballe pour faire la connaissance des lauréats et auteurs du nouveau recueil !

Manuel, pour la Noiraude





Concours « Dur à cuire ! » : dernière ligne droite…

29 04 2015

noiraude affiche  Ça y est, le premier écrémage est terminé. Les membres du pré-jury ont achevé la lecture des quarante-cinq nouvelles participantes et il n’en reste que onze. Onze finalistes qui vont se retrouver entre les mains expertes du jury durant un mois avant de connaître la décision finale.

affiche 11 juin 2015 cLe nom des lauréats du concours sera dévoilé à l’occasion de la soirée littéraire consacrée à Hervé Sard le 11 juin à la médiathèque de Pordic. Ce sera aussi l’occasion de lancer le nouveau concours pour l’année 2016.

Alors, si votre nouvelle se trouve parmi les finalistes, encore un peu de patience, le plus dur est passé !

Les onze nouvelles sont « Équivoque », « Où est passé le briquet de Poupoule ? », « Mer et montagne », « Daisy Mythe », « La logique du gâteau », « Comme une crêpe à la chandeleur », « Vincenza », « Mortelle ! », « Promenades nocturnes », « La mue » et « La presque mort d’un Rino féroce ».

Merci  à vous, travailleurs et travailleuses du noir, continuez à écrire des nouvelles noires et policières, le genre parfait pour mettre en exergue tous les grands et petits travers de la société.

Manuel Le Bars, pour La Noiraude





Concours de nouvelles : hits ze final compte daoune !

27 11 2014
noiraude affiche

L’hiver commence gentiment à s’installer, la nuit tombe de plus en plus tôt, vous fermez vos volets de bonne heure et, c’est l’essentiel, vous vous demandez ce que vous allez faire dans les huit jours à venir ? Ne cherchez plus, vous êtes prêts à écrire une nouvelle noire ou policière à la lueur de votre chandelle, de votre lampe acétylène, voire de votre ampoule à incandescence…

Afin de ne pas être hors-concours, il vous faut respecter la thématique de cette année qui est « Dur à cuire » ! Pour résumer « dur » ce que vous voulez et « à cuire » ce que vous voulez aussi. Le règlement complet est consultable ici ou sur le site de La Fureur du Noir

Dépêchez-vous, il ne vous reste 224 heures et 35 minutes à l’heure où nous écrivons ces lignes et le 6 décembre à minuit il sera trop tard pour mettre votre enveloppe dans la boite aux lettres toute jaune de La Poste. Bonne chance aux derniers galériens de l’écriture de nouvelles !

Et si vous faites partie des heureux lauréats, vous aurez la chance, non seulement d’être aux côtés d’Elsa Marpeau, Marin Ledun et Marie Vindy dans le recueil publié, mais aussi de poser pour la photo du Festival Noir sur la Ville 2015 ! Afin de vous motiver, regardez plutôt la photo de cette année…..

 

photo groupe





Proclamation des résultats du 15ème concours de nouvelles et présentation de la 16ème édition.

31 07 2014

noiraude affiche

Vous l’attendiez depuis longtemps et le voilà de retour ! La fureur du noir ainsi que La Noiraude vous proposent leur 16ème concours de nouvelles noires et policières. Attention à rendre votre nouvelle entre le mois de juin et le 6 décembre 2014 dernier délai. Et aussi chers Sherlock, sachez que votre texte doit comporter entre 10 et 15 pages sur format A4 car le père Brown, qui devient vieux, ne peut pas lire sur un autre format.

Cette année, le thème repose sur l’expression « Dur à cuire », comme précisé dans le règlement du concours disponible en cliquant ici ! Il vous faut mettre en scène un ou des personnage(s) de «Dur à cuire». Tout cela est bien beau, mais il faut savoir ce que signifie l’expression. D’après le St-Graal (le dictionnaire des littératures policières), ce mot vient de l’anglais Hard-boiled, qui est utilisé pour désigner des personnes insensibles. Plus tard, le mot devint Hard-boiled dick, qui veut dire détective dur à cuire, c’est-à-dire coriace.

Mais maintenant, nous savons ce que vous vous demandez ! « Pourquoi participer à ce concours ? » Ou même, question en plus direct : « Qu’est-ce qu’on peut gagner ? » Et bien les trois nouvelles lauréates seront éditées dans un recueil avec Marin LEDUN, Elsa MARPEAU ainsi que Marie VINDY.

Et d’ailleurs, en parlant de recueil, le samedi 14 juin 2014, à Lamballe, ont été proclamés les résultats de la 15ème édition. Ces auteurs vont être publiés dans un recueil de nouvelles côtoyant celle de Jean-Hughes Oppel. Nous allons vous les dévoiler pour ceux qui ont raté cette journée :

– Le fossoyeur optimiste, Florence MEDINA

– La nonne nue, Jean-Yves BROUDIC

– L’étrange amoureux, Coline BERYnoiraude affiche

La publication du recueil se fera, comme à son habitude, en collaboration avec la maison d’édition « Terre de Brume ».

A vos claviers !

Merci à Martin, jeune stagiaire amateur de polar, pour ce billet





Concours de nouvelles, round 3 !

28 05 2014

Oppel mariez-les

Et voilà ! Les trois lauréats du 15è concours de nouvelles noires et policières La Noiraude / La Fureur du Noir sont choisis. Le thème de cette année était « Mariez-les ! ». Il fallait associer un nom et un adjectif d’une liste fournie par les organisateurs pour en faire le titre de sa nouvelle. C’est dans le lieu où réside votre chère complice qu’a eu lieu la rencontre du jury final. Huit nouvelles étaient disséquées parmi la cinquantaine lue par le préjury. Après moult débats, les trois gagnants ont été désignés. Leurs textes seront édités aux côtés d’une nouvelle de Jean-Hugues Oppel. Vous ne pouvez pas encore savoir qui sont les heureux gagnants mais, comme nous sommes sympas, nous vous donnons la liste des finalistes de cette édition :

– Le fossoyeur optimiste
– Le fossoyeur amoureux
– La nonne nue
– Un respectable fossoyeur
– Optimiste haltérophile
– L’étrange archiviste
– Les Haltérophiles amoureux
– L’étrange amoureux

2014-05-19_21-01-17p

Pour découvrir leurs noms, il faudra venir au Cool à Lamballe, Samedi 14 juin à 18h00, où seront proclamés les résultats.
Le recueil sortira, quant à lui, comme chaque année au moment du festival Noir sur la Ville qui se tiendra cette année du 21 au 23 novembre 2014.
Et si vous voulez participer à la prochaine édition, le thème sera annoncé d’ici fin juin !