15 enquêtes policières – Collectif

30 09 2016

15-enquetes-policieres

Depuis près de quinze ans, La Noiraude n’a de cesse d’acquérir les recueils de nouvelles noires qui intégreront ses étals. En parallèle, elle fait aussi en sorte de retrouver des ouvrages qui ne sont plus disponibles auprès des éditeurs, certains depuis plusieurs décennies. Elle les appellent ses « Trésors » !
« 15 enquêtes policières » est le petit dernier de la bande. En effet, cette année marque le cinquantième anniversaire du recueil, édité pour la première fois en 1966. L’édition qui vient d’arriver est de 1976 mais elle ne diffère en rien de l’originale. Paru chez l’éditeur Gautier-Languereau, un des pionniers de la littérature jeunesse et en particulier la bande-dessinée, qui furent à l’origine des aventures de notre célèbre Bécassine.
Dans ce recueil, on trouve des nouvelles de Maurice Leblanc, Georges Nigremont, Claire Godet, Paul Cogan, Philippe Derez, Serge Petrof ou encore (même si ils ne ne sont pas francophones) Edgar Poe et Conan Doyle. On retrouve aussi, pour illustrer l’ensemble, des dessins de Georges Pichard. Plus connu pour ses bandes-dessinées érotiques dans les années soixante-dix, son incursion dans la littérature jeunesse peut prêter à sourire.

paulette-tome-1-2oil
Un ouvrage qui nous rappelle, si besoin est, que le genre policier n’a de cesse de traverser les décennies avec toujours autant de succès…

15 enquêtes policières – Gautier-Languereau, 1976 – 217 p.

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 29 septembre 2016





Silence on tourne !

26 03 2014

silence on tourne26032014

Comme nous vous en parlions la semaine dernière, il existe de nombreux concours de nouvelles à travers la France qui sont bien souvent l’occasion d’une publication. Le festival Mauves en Noir en fait partie et depuis maintenant treize années sort un recueil au moment du festival mi-avril, réunissant les nouvelles des auteurs invités et des lauréats.
« A bout de course », « Noir et blanc », « Pigeons voyaugeurs », « Crime(s) de goût(s) » et « Dix » sont quelques-uns des titres de leurs publications.

L’un des derniers « Silence on tourne », vous emmènera à la Cineccità, dans une piscine, sur une île, dans une cafétéria et bien d’autres endroits, tous propices à laisser libre cours à l’imagination débordante des auteurs. Les invités du festival en 2013 étaient Bruno Baudart, Hafed Benotman, Céline Blanchard, Cheyenne Collin, Anne-Céline Dartevel, Sergueï Dounovetz, Jonathan Durieux, Christophe Gauthier et Vincent Hoden.

Le recueil de cette année ne saurait tarder à apparaître dans les rayons de La Noiraude…
couverture-recueil

Silence on tourne ! -Editions Mauves en noir, 2013 – 156 pages

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 26 novembre 2013





Les auteurs du Noir face à la différence… et face à leur public

6 07 2012

C’était mardi 19 juin, au bar le Bomby’s, place d’Italie, à Paris, où étaient invités trois auteurs du recueil « les auteurs du Noir face à la différence », sorti chez Jigal en début d’année. Un envoyé spécial de la Noiraude était sur place et a assisté, à cette rencontre fort sympathique organisée par la mairie du XIIIème, en partenariat avec la librairie Les Oiseaux rares et 813, la vénérable association des amis des littératures policières. C’est d’ailleurs son président himself, Hervé Delouche, qui a mené les débats. Il avait autour de lui l’initiateur du projet Fabien Hérisson, fondateur de « Livresque du Noir », entouré ce mardi de Thierry Brun et Hervé Sard. Fabien Hérisson a commencé par rappeler que ce livre était publié dans un cadre caritatif, les droits d’auteur étant reversés à l’association dunkerquoise « Ecoute ton coeur », qui oeuvre pour l’insertion des enfants autistes dans la société.

C’est plus généralement le thème de la différence qui a inspiré les 15 auteurs du recueil, qu’Hervé Delouche trouve tout à fait logique de voir aborder dans le monde du polar. Les trois auteurs présents ont alors donné leur vision de cette différence, celle retenue dans leur nouvelle. Au final, des approches variées, souvent sombres – mais était-ce étonnant – ce qui n’empêche pas un certain humour, comme le faisait remarquer le facétieux Hervé Sard, jamais avare d’une vanne sur ses voisins de table.

Hervé Delouche, Fabien Hérisson, Hervé Sard, Thierry Brun

La rencontre s’est terminée par une séance de signature autour d’un verre, comme il se doit, mais l’envoyé spécial de la Noiraude a su se tenir et rester digne.

Ce recueil est bien entendu dans les rayons de la médiathèque de l’Ic. Une petite présentation ? Voici !

La détresse d’une femme amnésique, une tragique balade en mer, un ange qui tue, les sévices ou la solitude, le sacrifice de jeunes albinos en Afrique, un racket infernal, le piège d’une pickpocket, un dingue du scalpel, la bête humaine, le drôle de journal intime d’une petite fille autiste… 15 auteurs, 15 talents, 15 histoires très noires pour illustrer la différence et décrire ce terrible regard qui pourrit la vie de toutes les victimes d’une discrimination. Déroutant, dérangeant, parfois insoutenable, voici un recueil à lire et à partager avec émotion, parce que derrière ces histoires, il y a toujours quelqu’un qui souffre et en crève… Noir, intense et engagé !

Nouvelles de Nicolas Sker, Sophie Loubière, Laurence Biberfeld, Valéry Le Bonnec, Patrick de Friberg, Hervé Sard, Elena Piacentini, Sébastien Gendron, Gaëlle Perrin, Paul Colize, Michel Vigneron, Thierry Brun, Fabien Hérisson, Bob Garcia, Maxime Gillio.

 Editions Jigal, 2012 – 204 pages.





Bonne nouvelle, c’est la police ! un recueil de Serge Reynaud

25 05 2011

Présentation par l’éditeur

 « Moi, j’aime pas les flics », « Les flics, c’est tous les mêmes »…

Vraiment ? Ce métier, je le connais, je l’aime, il me nourrit et est ma vocation. Je l’ai choisi, c’est un métier de contact, les mains, la tête en prise directe avec la pâte humaine. Mais je ne suis pas seul : nous , policiers et individus pensants, le vivons chacun avec notre vécu, nos tripes. Mon voisin de vestiaire exprime cela différemment, ma collègue de patrouille n’est pas d’accord avec moi, or nous sommes policiers tous les trois, tous les cent, tous les flics.

Soixante-six histoires composent ce livre, vécues par des flics et transcrites en saynètes, scènes de genre, nouvelles issues de mon drôle de métier pas drôle, qui m’a procuré les pires souvenirs et les plus belles rigolades. Ce bouquin donne à voir, à courir, à gaffer, à maudire, à pleurer et à rire de notre ordinaire, notre extraordinaire, avec eux, avec moi, tous ces policiers si variés qui se veulent non des flics, mais VOS flics. Alors oui : Bonne nouvelle, c’est la police !

La Noiraude, elle…

A rencontré Serge Reynaud à ses débuts dans l’écriture, puisqu’il fut l’un des cinq lauréats du concours 2009 et publié dans le recueil sur le thème du train : « Tout le monde descend ! ». Cette même année 2009, son premier recueil d’histoires inspirés directement de son métier sortait chez Bourin : « Chroniques de la main courante ».

Bonne nouvelle, vous pouvez entendre Serge parler, longuement, de son deuxième livre dans l’émission « L ‘heure du crime » du 18 mai sur RTL.

Bonne nouvelle, c’est la police ! – Bourin, 2011– 288 pages – 66 nouvelles – Collection Société– 19 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 20 mai 2011





Recueil 2010 : Y’a pas de sots métiers !

25 03 2011

Le thème : Le travail, c´est la santé. C´est ce qu´on raconte. Faut voir. En fait, cela dépend du lieu où on l´exerce, le travail. Et avec qui. Les hommes et les femmes qui suent sang et eau dans ce recueil se rencontrent en haut des sommets enneigés, sur les chantiers, dans le bayou, ou sur les rings de boxe. Et ailleurs. Et il ne faut pas compter sur ces hommes et ses femmes pour avouer que leur métier est un peu spécial, il ne l´est d´ailleurs pas toujours. Mais ce qui est sûr, c´est qu´au bout du compte, « le travail, c´est la santé », c´est vraiment ce qu´on raconte.Dix histoires noires et travailleuses.

Les lauréats : Cyrille AUBRY (Calvados), Philippe DELAOUTRE (Yvelines), Annick DEMOUZON (Tarn-et-Garonne), Jérôme PICOT (Ain), Dom ROY (Seine-Saint-Denis)

Les lauréats ont leur nouvelle publiée en recueil aux éditions Terre de Brume, en compagnie de textes de : Michel CHEVRON, Pascale FONTENEAU, Joseph INCARDONA, Francis MIZIO, Emmanuelle URIEN.

Une critique du recueil sur le blog : «Eireann, littérature d’Irlande, de Bretagne et d’ailleurs»

Y’a pas de sots métiers ! – Terre de Brume, 2010 – 175 pages – 10 nouvelles – 10,50 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 10 novembre 2011





Recueil 2009 : Tout le monde descend !

25 03 2011

Le thème : Un matin, un atelier, une locomotive en réparation. Un après midi, un banc, un wagon de voyageurs Un soir, une gare désertée,  un quai abandonné, un train. Une nuit, une voie oubliée, des rails qui ne mènent nulle part. Des voyageurs, des travailleurs, des contrôleurs, des squatteurs, des braqueurs… Les hommes et les femmes qui errent dans les pages de ce recueil sont en partance pour des trajets aux destinations finales incertaines. Au bout du quai, des vies déraillent… ou reprennent leurs cours.
Onze histoires noires et ferroviaires.

Les lauréats : Dominique CHAPPEY (Isère), Martine CHESNEL (Nord),  Joël HAMM (Saône-et-Loire), Serge REYNAUD (Bouches-du-Rhône), Axel SENEQUIER (Paris)

Les lauréats ont leur nouvelle publiée en recueil aux éditions Terre de Brume, en compagnie de textes de : Abdel-Hafed BENOTMAN, Laurent MARTIN, Pascal MILLET, Jean-Paul NOZIERE, Lalie WALKER.

Une critique du recueil sur le blog : «Eireann, littérature d’Irlande, de Bretagne et d’ailleurs»

Tout le monde descend ! – Terre de Brume, 2009 – 173 pages – 10 nouvelles – 10,50 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 18 novembre 2009

 





Recueil 2008 : Dans le panneau !

25 03 2011

Le thème : Il y a ceux qui ont des envies soudaines de sauvetage de palmier. Celles, moins futiles, qui ont des comptes à régler avec leur passé. Ceux et celles qui se promènent le long des falaises. Et d´autres, qui ont bien envie d´user de leur liberté. Mais il y a toujours une pancarte, officielle ou non, rutilante ou délabrée, banale ou exotique, pour les rappeler à l´ordre. Et souvent, les choses tournent mal… Dix histoires noires inspirées par dix panneaux.

Les lauréats : Philippe GOURNAY (La Réunion), Sébastien KLOTZ (Alpes-de-Haute-Provence), Céline PENVERNE (Val-d´Oise), Maryse POLY (Côtes-d´Armor), Claudio RUBILIANI (Bouches-du-Rhône).

Les lauréats ont leur nouvelle publiée en recueil aux éditions Terre de Brume, en compagnie de textes de : Gérard ALLE, Patrick BARD,  Philippe HUET,  Max OBIONE et Dominique SYLVAIN

Une critique du recueil sur le blog : «Eireann, littérature d’Irlande, de Bretagne et d’ailleurs»

Dans le panneau ! – Terre de Brume, 2008 – 157 pages – 10 nouvelles – 10,50 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 31 octobre 2008