Bonne nouvelle, c’est la police ! un recueil de Serge Reynaud

25 05 2011

Présentation par l’éditeur

 « Moi, j’aime pas les flics », « Les flics, c’est tous les mêmes »…

Vraiment ? Ce métier, je le connais, je l’aime, il me nourrit et est ma vocation. Je l’ai choisi, c’est un métier de contact, les mains, la tête en prise directe avec la pâte humaine. Mais je ne suis pas seul : nous , policiers et individus pensants, le vivons chacun avec notre vécu, nos tripes. Mon voisin de vestiaire exprime cela différemment, ma collègue de patrouille n’est pas d’accord avec moi, or nous sommes policiers tous les trois, tous les cent, tous les flics.

Soixante-six histoires composent ce livre, vécues par des flics et transcrites en saynètes, scènes de genre, nouvelles issues de mon drôle de métier pas drôle, qui m’a procuré les pires souvenirs et les plus belles rigolades. Ce bouquin donne à voir, à courir, à gaffer, à maudire, à pleurer et à rire de notre ordinaire, notre extraordinaire, avec eux, avec moi, tous ces policiers si variés qui se veulent non des flics, mais VOS flics. Alors oui : Bonne nouvelle, c’est la police !

La Noiraude, elle…

A rencontré Serge Reynaud à ses débuts dans l’écriture, puisqu’il fut l’un des cinq lauréats du concours 2009 et publié dans le recueil sur le thème du train : « Tout le monde descend ! ». Cette même année 2009, son premier recueil d’histoires inspirés directement de son métier sortait chez Bourin : « Chroniques de la main courante ».

Bonne nouvelle, vous pouvez entendre Serge parler, longuement, de son deuxième livre dans l’émission « L ‘heure du crime » du 18 mai sur RTL.

Bonne nouvelle, c’est la police ! – Bourin, 2011– 288 pages – 66 nouvelles – Collection Société– 19 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 20 mai 2011

Publicités