Impasse et perd : le nouveau recueil La Noiraude / Noir sur la Ville sort ce week-end à Lamballe !

15 11 2018

Question : Je suis jaune mais je ne suis pas un gilet, je suis noir mais je ne suis pas un vendredi, je suis un livre mais je ne suis pas un roman, je suis amateur mais je suis aussi pro : je suis ? Je suis ? Je suis ?…
 Impasse et perd  le dernier né de la longue lignée de recueils de nouvelles noires et policières de La Noiraude et de La Fureur du Noir (nous ne dirons pas qui est le papa…).
Il est tout beau, tout chaud et vous aurez le privilège de l’acquérir durant le Festival Noir sur la Ville qui se déroule ces samedi 17 et dimanche 18 novembre à Lamballe. Tous les auteurs (amateurs et pros) seront présents sur les différents stands pour vous faire une petite dédicace si le coeur vous en dit et ils seront ravis de le faire en plus.

Impasse et perd est l’occasion de retrouver Florence Médina, qui revient côté Pros à Lamballe avec deux romans jeunesse sortis en 2018 et Olivier Roux, invité spécial pour ce recueil : voilà qui rend celui-ci encore plus émouvant et savoureux pour La Noiraude et la Fureur du Noir.

Sans oublier la présence d’une autre ancienne lauréate Anne-Céline Dartevel, invitée pour ses nouvelles chez In-8 et au sommaire d’un nouveau recueil chez Goater sur les 7 péchés capitaux : Les Septs Œuvres de Miséricordes (et oui, z’ouevres…).
Alors, venez faire un tour à Noir sur La Ville pour cette 22è édition qui sera encore de très belle facture.

Impasse et perd : 10 nouvelles de Bruno Baudart, Mélissa Bickelhaupt, Vincent Caumont, Yvon Coquil, Florence Medina, P.H. Nieto, Patrick Pécherot, Elena Piacentini et Olivier Roux – Editions La Gidouille, 2018 – 133 pages – 9€

Manuel Le Bars pour la Noiraude

Publicités




« No limit » : un livre-disque en hommage à Art Pepper

28 09 2018


La Noiraude est heureuse aujourd’hui : un de ses pensionnaires est en train de préparer un bien beau recueil de nouvelles qui sera accompagné d’un disque !
Dominique Delahaye, présent à La Noiraude depuis 2003 avec sa nouvelle « à fonds de cale » parue chez In8, a décidé de réunir douze auteurs autour de l’oeuvre d’Art Pepper. Parmi eux de vieux compagnons de route du polar ainsi que d’anciens lauréats du concours de nouvelles de la Noiraude.
La musique du célèbre saxophoniste de la côte ouest américaine, disparu en 1982, sera le point de départ de chacun des douze textes, mis aussi en images par douze illustrateurs. Autant dire qu’il s’agira là d’un bel objet que tout amateur de polar et de jazz se devra de posséder dans sa bibliothèque personnelle. La Noiraude ne passera certainement pas à côté en tout cas !
L’ouvrage est visible sur la plate-forme de financement participatif « Ulule ». Portée par l’association « A Contre Courant », dont le siège social se situe sur une péniche, la campagne de soutien se terminera le 28 novembre 2018 à 23h59. Si l’objectif est atteint, vous recevrez gratuitement votre livre et des cadeaux supplémentaires. Attention à ne pas trop traîner, « Hommage à Art Pepper – No Limit » ne sera tiré qu’à 700 exemplaires : pas sûr qu’il y en ait pour tout le monde…

Manuel Le Bars pour la Noiraude

 

 

 





Deux rencontres et quatre lauréats !

27 06 2018

Déjà un mois ! C’est le 24 mai que la Noiraude a eu l’honneur d’accueillir dans son antre Yvon Coquil, le plus brestois des auteurs de polar, accompagné de Briac, l’illustrateur le plus rouge et noir de Bretagne puisque vivant à Guingamp.
Les deux compères n’ont pas tari d’anecdotes et autres souvenirs sur leurs carrières respectives devant un public nombreux d’amateurs conquis.

 

En préambule, l’équipe de la Noiraude et de la Fureur du Noir (représentée par Alain Le Flohic et Denis Flageul) ont dévoilé les noms des lauréats du dernier concours de nouvelles noires et policières. Quatre textes ont été retenus qui nous emmènent dans des ambiances variées alors même qu’ils sont basés sur la même photo, thème du concours.

Vincent Caumont (Poitiers) nous emmène dans « L’impasse » pour une histoire de coup de main qui tourne mal. Mélissa Bickelhaupt (Paris), elle, nous parle d’une visite « à domicile » qui ne se déroule pas forcément comme prévue. P.H. Nieto (Paris), présent lors de cette soirée, nous fait rencontrer « La fille qui savait se mettre à table » mais pas simplement pour meubler. Enfin, Bruno Baudart (Meze) rend visite à « Guignolet et Kirsch » pour une vengeance qui se mange, effectivement, froide.
Les quatre heureux amateurs, présents à Lamballe les 23, 24 et 25 novembre 2018 pour la sortie du recueil aux Editions de la Gidouille, seront accompagnés de cinq auteurs pros, Elena Piacentini, Patrick Pécherot, Florence Médina, Yvon Coquil et Olivier Roux. Les plus perspicaces auront évidemment reconnu deux de nos anciens lauréats dans cette liste…

Un beau week-end en perspective mais en attendant la Noiraude vous souhaite déjà un très bel été !

Manuel, pour la Noiraude

 





#19e Bière Littéraire de la Noiraude

4 05 2018

À l’approche des beaux jours, la Noiraude trépigne d’impatience dans l’attente de sa traditionnelle Bière Littéraire annuelle. Pour cette dix-neuvième édition, ce ne sera pas un, mais deux invités qui vont passer dans la moulinette à questions de votre vache préférée. Elle accueillera le plus brestois des auteurs de polar, Yvon Coquil, dont le recueil de nouvelles « Métal amer » (ed. Sixto) a marqué les esprits. Yvon Coquil sera au sommaire du prochain recueil du concours de nouvelles noires et policières à paraître en novembre 2018 aux valeureuses éditions de la Gidouille.

L’accompagnera le dessinateur Briac, son compère d’édition dans l’album « Quitter Brest » (édition Sixto), et auteur du superbe « La Nuit Mac Orlan », scénarisé par le non moins brestois Arnaud Le Gouëfflec.

Cette soirée sera aussi l’occasion de vous dévoiler le palmarès 2018 du concours de nouvelles La Noiraude / La Fureur du Noir. Deux bonnes heures ont été nécessaires au jury afin de finaliser la sélection. En témoigne cette photo prise après le match, sur laquelle on ne ressent pas trop la fatigue des participants malgré l’âpreté des débats.

C’est donc une Bière Littéraire sous le signe des ports et de la mer à laquelle vous êtes convié.e.s ce jeudi 24 mai à la Médiathèque de Pordic.

Et le lendemain, le 25, il y aura, toujours à Pordic, à la Ville Robert… l’autre partie de cette double soirée polar.
La suite au prochain numéro !

 

Manuel Le Bars, pour la Noiraude

 





POLAR, la magazine du policier – Hors-séries N°1 et N°2

10 03 2017

À l’aube du néo-polar qui voit le jour à la fin des années 70, une revue fait son apparition, « Polar, la magazine du policier ». Mensuel, créé par François Guérif, Polar aura 21 numéros ainsi que deux hors-séries dans sa première version. On y trouve un dossier sur un auteur, des interviews, des chroniques cinéma et littéraires, sans oublier des nouvelles. Tout ce qui fait l’actualité bouillonnante du polar de cette époque est traité dans cette revue. Malheureusement, et après plusieurs tentatives, la revue s’éteindra en mai 2001, faute de distribution suffisante.
La Noiraude vient de faire l’acquisition des deux hors-séries de la revue sus-nommée et elle n’en n’est pas peu fière…

polar 1

Le hors-série n°1, paru en 1980, est simplement composé de douze nouvelles. Inédits à l’époque, on retrouve pêle-mêle des textes de Hervé Jaouen, Jean-François Coatmeur et André-Paul Duchâteau (oui, le scénariste de Ric Hochet !)  Parmi les auteurs non francophones, on y retrouve entre autres le célèbre Donald Westlake.

Le hors-série n°2 quant à lui paraît l’année suivante et propose dix textes. Des auteurs moins connus composent cet opus, comme Alain Paucard, Jacques Herment, Frank Lamar. Ou encore Luc Chomarat, lauréat 2016 du Grand Prix de Littérature Policière pour « Un trou dans la toile » (Rivages).  À noter la présence chez les non-francophones de Patricia Highsmith.

polar 2

 POLAR, hors-série n°1 et POLAR, hors-série n°2 IGE, 1980 et 1981100 pages – 12 et 10 nouvelles – 15 Francs (2 € et quelques, quoi… Sauf à Londres)

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 03 mars 2017

Manuel, pour la Noiraude

 





Le train du polar entre en gare de Pordic les 20 et 21 janvier !

12 01 2017

gare-de-pordic

Décembre 1956 : la ligne Saint-Brieuc – Plouha, passant par Pordic, s’arrête définitivement !
Soixante ans plus tard, le train du polar entre en gare pour quatre arrêts plus ou moins longs…

sherlock-pour-flyerPremier arrêt, le vendredi 20 janvier à 20h30, en compagnie du théâtre du Ha-Ha pour une lecture radiophonique du Ruban moucheté d’Arthur Conan Doyle. Assistez en direct à la mise en voix d’une aventure du célèbre détective comme si vous étiez à la radio, où les comédiens s’associent à des bruiteurs pour rendre l’atmosphère encore plus réaliste. Sherlock Holmes à Pordic, ce n’est pas tous les jours alors sautez sur l’occasion.

La soirée se déroulera au Centre Culturel de la Ville Robert. Il est fortement conseillé de réserver, le nombre de places étant très limité…

 

Deuxième arrêt à la Médiathèque de Pordic, Samedi 21 janvier à 14h30, pour une présentation des sélections du Prix SNCF du Polar. Ce prix est 100 % public puisqu’il n’y a que les lecteurs qui votent. Christine Ferniot (journaliste, critique littéraire) détaillera les livres de la sélection Romans et Frédéric Prilleux (bibliothécaire), quant à lui, passera en revue la sélection Bande Dessinée. Si vous n’avez pas encore commencé la lecture des ouvrages sélectionnés, ce sera le moment idéal pour vous donner envie de le faire !

polarpordic-copie

Troisième arrêt du week-end ce même jour à 15h30, et au même endroit, cette fois-ci avec Marc Villard le Grand ! Pape de la nouvelle noire et policière, il nous fait l’honneur de son retour, et de venir à la rencontre de ses fans…  et de celles et ceux qui ne le seraient pas encore.  En effet, si vous n’avez pas encore tenté l’aventure littéraire Marc Villard, il ne fait aucun doute que l’homme vous charmera par son aisance à parler du genre et son humour toujours à-propos. Il est aussi question qu’il nous gratifie de la lecture d’extraits de son œuvre. Aucune hésitation donc, rendez-vous à la médiathèque de Pordic dans la foulée du deuxième arrêt !

 

logo-seanceQuatrième et dernier arrêt, Samedi 21 à 20h30 au Centre Culturel de la Ville Robert, la projection de la sélection Court Métrage du PRIX SNCF DU POLAR ! 83 minutes de voyage dans les univers noirs des films sélectionnés, à l’issue desquelles vous pourrez voter en direct. Cette projection, en présence des responsables nationaux et régionaux du Prix,  est un événement,  alors rejoignez-nous et vous aurez même peut-être la chance de remporter l’un des cadeaux que la SNCF apportera dans ses bagages ! Il est, là aussi, très fortement conseillé de réserver !

 

Un week-end à ne pas manquer donc et qui restera certainement gravé longtemps dans la mémoire de ceux qui y auront participé !

Infos et réservations : 02-96-79-10-12 ou pordic@mediathequesdelabaie.fr

Manuel, pour la Noiraude

 

 

 

 

 

 

 





Novembre en février avec la Fureur du Noir

11 02 2016

48259_32313_16_NV_fevrier_v4_large

La Fureur du Noir conserve toute sa rage et ne s’est pas laissée abattre. Si les tragiques événements de Novembre dernier n’ont pas permis la tenue du festival Noir sur la Ville, les équipiers de l’association ont décidé d’animer le mois de février à la place.
Plusieurs rendez-vous sont au programme et notamment la journée du samedi 13 février qui est consacrée à Elsa Marpeau. L’auteure est présente dans le dernier recueil de La Noiraude, «Dur(e)s à cuire !».

ob_346f45d5519fd5a8982f4950084fb683_elsa

Ne manquez pas non plus l’exposition des auteurs, «Poulpe et série noire», visible à la bibliothèque municipale de Lamballe jusqu’au 28 février. Au menu : des titres imaginaires, des couvertures de livres fictives, des textes signés Jean-Bernard Pouy, Marcus Malte, Dominique Manotti… Quelques fou-rires en perspective qui ne seront pas de trop par les temps,moroses, qui courent.

Et il vous reste encore jusqu’à demain pour aller découvrir l’exposition d‘Olivier BOUTET, à la salle des Augustins ! Des « Petits bouts d’histoires » qui en disent long…

 

Manuel pour la Noiraude