POLAR, la magazine du policier – Hors-séries N°1 et N°2

10 03 2017

À l’aube du néo-polar qui voit le jour à la fin des années 70, une revue fait son apparition, « Polar, la magazine du policier ». Mensuel, créé par François Guérif, Polar aura 21 numéros ainsi que deux hors-séries dans sa première version. On y trouve un dossier sur un auteur, des interviews, des chroniques cinéma et littéraires, sans oublier des nouvelles. Tout ce qui fait l’actualité bouillonnante du polar de cette époque est traité dans cette revue. Malheureusement, et après plusieurs tentatives, la revue s’éteindra en mai 2001, faute de distribution suffisante.
La Noiraude vient de faire l’acquisition des deux hors-séries de la revue sus-nommée et elle n’en n’est pas peu fière…

polar 1

Le hors-série n°1, paru en 1980, est simplement composé de douze nouvelles. Inédits à l’époque, on retrouve pêle-mêle des textes de Hervé Jaouen, Jean-François Coatmeur et André-Paul Duchâteau (oui, le scénariste de Ric Hochet !)  Parmi les auteurs non francophones, on y retrouve entre autres le célèbre Donald Westlake.

Le hors-série n°2 quant à lui paraît l’année suivante et propose dix textes. Des auteurs moins connus composent cet opus, comme Alain Paucard, Jacques Herment, Frank Lamar. Ou encore Luc Chomarat, lauréat 2016 du Grand Prix de Littérature Policière pour « Un trou dans la toile » (Rivages).  À noter la présence chez les non-francophones de Patricia Highsmith.

polar 2

 POLAR, hors-série n°1 et POLAR, hors-série n°2 IGE, 1980 et 1981100 pages – 12 et 10 nouvelles – 15 Francs (2 € et quelques, quoi… Sauf à Londres)

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 03 mars 2017

Manuel, pour la Noiraude

 





Et vous mourrez longtemps, un recueil de Jean-Paul Nozière

3 02 2017

et-vous-mourrez-longtemps

Présentation par l’éditeur

Une falaise en carton-pâte, une déposition abracadabrantesque, un faux sosie d’Alain Delon, un contrôleur de TGV infréquantable, une course-poursuite fatale, un triangle amoureux, un curé que le meurtre appelle et un tueur à gages mélancolique. Huit nouvelles policières où les personnages singuliers basculent et nous embarquent dans leurs dégringolades.

La Noiraude, elle…

…est ravie d’avoir reçu des nouvelles de Jean-Paul Nozière. Pour la première fois ces textes, parus dans divers recueils, sont publiés ensembles. Elle est aussi très émue qu’il ait choisi « N’oubliez pas de composter votre mort » pour y figurer. En effet, cette nouvelle était la contribution de l’auteur au neuvième recueil du concours de nouvelles La Noiraude/La Fureur du Noir, « Tout le monde descend ! ». La Noiraude tient aussi à le remercier très chaleureusement pour les nombreux dons qu’il a pu lui effectuer depuis plusieurs années.
On peut dire, sans mentir, que Jean-Paul Nozière fait partie de ses amis !

Et vous mourrez longtempsEditions Thierry Magnier, 2017 – 203 pages – 8 nouvelles – Collection Nouvelles – 11 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 02 février 2017

Manuel, pour la Noiraude





Le train du polar est reparti !

31 01 2017

La Noiraude a regardé partir le train du polar non sans une certaine éMeuhtion ! Il faut dire que ces deux journées ont été bien remplies et riches en émotions.

img_4699

C’est vendredi soir que la troupe du Ha-Ha nous a régalé les oreilles avec une adaptation de la nouvelle de Conan Doyle « Le ruban moucheté ». Dans une ambiance tamisée, le public a pu se laisser emporter dans les méandres de l’enquête, menée comme à l’accoutumée de main de maître par un Sherlock Holmes égal à lui-même. Les lecteurs s’en sont donnés à cœur joie et les bruiteuses ont ponctué minutieusement la lecture pour en augmenter la tension dramatique.

Le Samedi a été la grande journée dédiée au PRIX SNCF DU POLAR ! Et c’est en nombre qu’a débarqué l’équipe organisatrice, ce qui a permis à l’équipe de la Noiraude de se sentir réellement partie prenante de cet animation… nationale s’il vous plaît !
L’après-midi, Christine Ferniot, critique littéraire à Lire et Télérama, a présenté la sélection des romans, non sans humour et avec un réel plaisir d’être à Pordic. Accompagnée de son coreligionnaire Frédéric Prilleux, qui présentait la sélection BD, ils ont su avec brio donner l’envie d’aller voir d’un peu plus près à quoi ressemblent les ouvrages sélectionnés. À n’en pas douter, les personnes présentes liront les divers romans et bande dessinées qui concourent pour le prix.

20170121_155146

S’en est suivie, comme une parenthèse, une délicieuse rencontre avec notre nouvelliste préféré, Marc Villard ! Egal à lui même, le Pape de la Nouvelle a, encore une fois, parlé avec passion et humour de son travail. Il a aussi lu quelques extraits de son œuvre de manière toujours aussi passionnante. Marc Villard est ici chez lui et cela se sent.

20170121_205614

Apothéose du week-end et première mondiale pour l’équipe de la Noiraude, la projection des court-métrages sélectionnés au PRIX SNCF DU POLAR. Événement rare s’il en est, une projection de la sorte est habituellement programmée sur de gros festival comme les festival de Cognac ou encore Angoulême ce week-end. C’est dire si accueillir les responsables de cet animation nationale fut un réel honneur. Après une présentation du prix par l’expert Roland N’Guyen, les spectateurs ont pu visionner les huit films en compétition. Des bulletins ayant été distribués, les personnes présentes étaient invitées à voter pour leur(s) court(s) préféré(s). Pour couronner cette belle soirée, les responsables du PRIX SNCF DU POLAR avaient ramené des cadeaux qui ont été offert après tirage au sort parmi les participants de la soirée.

Ce week-end de polar était une première à Pordic et la ligne à grande vitesse du TGV sera en service cet été. Il y a donc de grandes chances que l’opération se renouvelle les prochaines années et permette ainsi à La Noiraude de regarder encore d’autres trains passer par ici !

flyer-seance-polar-pordic-21-janvier-2017-page-001

Manuel, pour la Noiraude

 





Week-end polar : c’est parti !!!!

20 01 2017

manu-noiraude-flechage-1

 

Ça y est, c’est le grand jour ! Ce soir débute notre week-end en quatre arrêts avec la troupe du Ha-Ha qui va nous régaler les oreilles avec sa lecture radiophonique de la nouvelle de Conan Doyle « Le ruban moucheté ».
Pour que vous trouviez facilement, l’équipe de la Noiraude s’est habillée chaudement afin de planter les jolis panneaux de direction.
Ça « meuhhh-le » un peu quand même….

pascale-et-fred-flechage-rapproche-2





Le train du polar entre en gare de Pordic les 20 et 21 janvier !

12 01 2017

gare-de-pordic

Décembre 1956 : la ligne Saint-Brieuc – Plouha, passant par Pordic, s’arrête définitivement !
Soixante ans plus tard, le train du polar entre en gare pour quatre arrêts plus ou moins longs…

sherlock-pour-flyerPremier arrêt, le vendredi 20 janvier à 20h30, en compagnie du théâtre du Ha-Ha pour une lecture radiophonique du Ruban moucheté d’Arthur Conan Doyle. Assistez en direct à la mise en voix d’une aventure du célèbre détective comme si vous étiez à la radio, où les comédiens s’associent à des bruiteurs pour rendre l’atmosphère encore plus réaliste. Sherlock Holmes à Pordic, ce n’est pas tous les jours alors sautez sur l’occasion.

La soirée se déroulera au Centre Culturel de la Ville Robert. Il est fortement conseillé de réserver, le nombre de places étant très limité…

 

Deuxième arrêt à la Médiathèque de Pordic, Samedi 21 janvier à 14h30, pour une présentation des sélections du Prix SNCF du Polar. Ce prix est 100 % public puisqu’il n’y a que les lecteurs qui votent. Christine Ferniot (journaliste, critique littéraire) détaillera les livres de la sélection Romans et Frédéric Prilleux (bibliothécaire), quant à lui, passera en revue la sélection Bande Dessinée. Si vous n’avez pas encore commencé la lecture des ouvrages sélectionnés, ce sera le moment idéal pour vous donner envie de le faire !

polarpordic-copie

Troisième arrêt du week-end ce même jour à 15h30, et au même endroit, cette fois-ci avec Marc Villard le Grand ! Pape de la nouvelle noire et policière, il nous fait l’honneur de son retour, et de venir à la rencontre de ses fans…  et de celles et ceux qui ne le seraient pas encore.  En effet, si vous n’avez pas encore tenté l’aventure littéraire Marc Villard, il ne fait aucun doute que l’homme vous charmera par son aisance à parler du genre et son humour toujours à-propos. Il est aussi question qu’il nous gratifie de la lecture d’extraits de son œuvre. Aucune hésitation donc, rendez-vous à la médiathèque de Pordic dans la foulée du deuxième arrêt !

 

logo-seanceQuatrième et dernier arrêt, Samedi 21 à 20h30 au Centre Culturel de la Ville Robert, la projection de la sélection Court Métrage du PRIX SNCF DU POLAR ! 83 minutes de voyage dans les univers noirs des films sélectionnés, à l’issue desquelles vous pourrez voter en direct. Cette projection, en présence des responsables nationaux et régionaux du Prix,  est un événement,  alors rejoignez-nous et vous aurez même peut-être la chance de remporter l’un des cadeaux que la SNCF apportera dans ses bagages ! Il est, là aussi, très fortement conseillé de réserver !

 

Un week-end à ne pas manquer donc et qui restera certainement gravé longtemps dans la mémoire de ceux qui y auront participé !

Infos et réservations : 02-96-79-10-12 ou pordic@mediathequesdelabaie.fr

Manuel, pour la Noiraude

 

 

 

 

 

 

 





Ondes In avec la Noiraude !

15 12 2016

Comme elle n’est pas si timide que cela, La Noiraude a accepté l’invitation d’Alain Le Flohic, président de la Fureur du Noir, pour aller parler d’elle sur les ondes de RCF dans l’émission « Partir en livre ».
L’occasion pour Frédéric Prilleux, responsable de la Médiathèque de Pordic, de retracer l’historique de ce fonds spécialisé qui, depuis près de vingt ans, récupère les nouvelles publiées et les met à la disposition des lecteurs avertis. Elle organise aussi son fameux concours de nouvelles noires et policières francophones qui a vu éclore quelques noms du polar passés par lui.
Ecoutez le podcast de l’émission et découvrez les dessous de votre vache préférée !


Si vous voulez atterir dans ses rayons, il est encore temps de participer à la 18è édition du concours de nouvelles en envoyant votre texte d’ici le 31 décembre 2016. Les nouvelles lauréates seront éditées dans un recueil aux côtés d’auteur « pro » du genre.

concours-Affichette

Et comme Noël approche, vous pouvez aussi passer commande du dernier recueil, « Le Poulpe court toujours ! », et être livré dans les temps !

poulpe-2





Noir sur la Ville 2016, un arc-en-ciel de noir !

25 11 2016
Le mur de l'année !

Le mur de l’année !

« Vingt ans ma belle âge ! » Ce sont certainement les paroles qu’aurait prononcé Louis Guilloux, l’auteur de « Le Sang Noir », s’il avait arpenté les allées de Noir sur la Ville cette année. Vingt années moins une ! Car nous n’oublierons jamais le trou noir laissé par la précédente édition, avortée pour les raisons ignominieuses que l’on connaît…

C’est donc dans un état d’esprit particulier que s’est déroulé ce festival anniversaire, avec une volonté de partage décuplée comme pour exorciser l’immonde !
Tout le monde fut content de se retrouver afin d’échanger, rire et surtout signer. La dédicace
étant l’acte majeur d’un salon de littérature, Lamballe n’y échappe pas. Deux jours dans une salle des fêtes remplie comme un œuf qui ont semblé deux heures.

Comme bien souvent les images parlent d’elles-mêmes, nous préférons vous proposer un florilège de ce qu’il s’est passée les 19 et 20 novembre 2016 sur la Terre noire de Lamballe. Et si la Noiraude, comme les cochons, n’y a pas le droit de vote, elle a quand même le droit de véto…

philippe

Un festival qui se passe dans la bonne humeur, c’est d’abord et avant tout un trésorier heureux !

Un accueil aux couleurs et à la hauteur de l'événement...

Un accueil aux couleurs et à la hauteur de l’événement…

 

 

 

Un beau stand de la Noiraude, de beaux lauréats et une belle équipe qui ne manque pas de caractère !

Un beau stand de la Noiraude, de beaux lauréats et une belle équipe qui ne manque pas de caractère !

 

 

 

 

 

img_4516

Tout le monde est prêt mais David et Manuel effectuent les derniers réglages (ou pas…) !

 

 

 

 

 

Les lauréats n'ont pas eu le temps de chaumer pour leur premier exercice de dédicace !

Les lauréats n’ont pas eu le temps de chômer pour leur premier exercice à la dédicace !

 

 

 

 

 

Un sac vide ne tient pas debout !

Un sac vide ne tient pas debout !

 

 

 

 

 

 

Ce qui fait plaisir à la Noiraude c'est de voir d'anciens lauréats qui passent du côté pro de la barrière. Anne-Céline Dartevel en fait partie avec la chance d'être assise à côté du pape de la nouvelle noire, Marc Villard !

Ce qui fait plaisir à la Noiraude c’est de voir d’anciens lauréats passer du côté pro de la barrière. Anne-Céline Dartevel en fait partie et a eu la chance d’être assise aux côtés du pape de la nouvelle noire, Marc Villard !

 

 

 

 

 

 

Ce qui lui plait aussi c'est d'avoir d'anciens lauréats qui reviennent et donnent un coup de main ! Florence Médina était lauréate en 2014 dans le recueil "Marions-les !"

Ce qui lui plait aussi c’est d’avoir d’anciens lauréats qui reviennent et donnent un coup de main ! Florence Médina était lauréate en 2014 dans le recueil « Marions-les ! »

 

 

 

 

 

 

 

La remise des prix est un moment important pour les petits nouveaux. C'est le big boss qui se colle à l'exercice !

La remise des prix est un moment important pour les petits nouveaux. C’est le big boss qui se colle à l’exercice !

 

 

 

 

 

 

Il lui arrive même d'en perdre sa chemise tellement le moment est intense ! Véro, de la Fureur, en est encore toute retournée...

Il lui arrive même d’en perdre sa chemise tellement le moment est intense ! Véro, de la Fureur, en est encore toute retournée…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit tour dans la "Machine à tirer le portrait" de notre ami François Daniel afin d'immortaliser l'événement pour l'équipe de la Noiraude !

Un petit tour dans la « Machine à tirer le portrait » de notre ami François Daniel afin d’immortaliser l’événement pour l’équipe de la Noiraude !

Jean-Patrick Muller, Eric Lainé et Bernard Granjean, nos lauréats, n'ont pas échappé à l'exercice !

Jean-Patrick Muller, Eric Lainé et Bernard Granjean, nos lauréats, n’ont pas échappé à l’exercice !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le festival est terminée mais Jean-Bernard Pouy tenait à nous dire : "À l'année prochaine !"

Le festival est terminé mais Jean-Bernard Pouy tenait à nous dire : « À l’année prochaine ! »