Deux nouvelles pour le prix d’une !

11 05 2017

Aujourd’hui ce n’est pas une, mais deux, bonnes nouvelles que nous vous annonçons !
En premier lieu le concours de nouvelles La Noiraude / Noir sur la Ville, dont la consigne d’écriture était  d’intégrer les 5 mots AIGRETTE – BIBLIOTHECAIRE – BUCHE – CAMION – POLAROID, voit sa première étape achevéeLe pré-jury a rendu son verdict et ce sont onze textes, sur les soixante dix-huit arrivés, qui vont maintenant devoir convaincre le jury final.

Les titres des nouvelles sont : Corps de texte – Cuisine et Bricolage – Comédie humaine en 3 actes – Du Noir à St Méloir – La Clé – Une vie rêvée – Echec et mat ! – Photo de groupe en noir et rouge – Luronne cinquantaine, belle comme un camion – L’Invitée – Pas d’ADN

Les meilleures seront publiées dans le recueil à paraître aux éditions de La Gidouille en novembre 2017 aux côtés de Cloé Mehdi, Fabienne Juhel et Sébastien Gendron.

 

Ce dernier nous emmène vers la deuxième nouvelle de cet article, la soirée Bière Littéraire de la Noiraude. En effet, Sébastien Gendron sera l’invité de cette nouvelle édition, mardi 27 juin 2017 à partir de 20h30, à la médiathèque de l’Ic, à Pordic. Ce qui n’est pas sans faire très chaud au coeur de votre servante. L’homme, charmant, drôle et toutes sortes de choses,  viendra entre autres, nous expliquer comment il compte faire pour qu’on ne confonde pas son dernier roman « Révolution », avec un autre ouvrage du même titre, publié après le sien, par un auteur à peine plus célèbre que lui. 

Nous vous en dirons plus très prochainement mais vous pouvez d’ores et déjà réserver votre soirée  si vous souhaitez faire connaissance avec ce visionnaire !

Manuel, pour la Noiraude





Et vous mourrez longtemps, un recueil de Jean-Paul Nozière

3 02 2017

et-vous-mourrez-longtemps

Présentation par l’éditeur

Une falaise en carton-pâte, une déposition abracadabrantesque, un faux sosie d’Alain Delon, un contrôleur de TGV infréquantable, une course-poursuite fatale, un triangle amoureux, un curé que le meurtre appelle et un tueur à gages mélancolique. Huit nouvelles policières où les personnages singuliers basculent et nous embarquent dans leurs dégringolades.

La Noiraude, elle…

…est ravie d’avoir reçu des nouvelles de Jean-Paul Nozière. Pour la première fois ces textes, parus dans divers recueils, sont publiés ensembles. Elle est aussi très émue qu’il ait choisi « N’oubliez pas de composter votre mort » pour y figurer. En effet, cette nouvelle était la contribution de l’auteur au neuvième recueil du concours de nouvelles La Noiraude/La Fureur du Noir, « Tout le monde descend ! ». La Noiraude tient aussi à le remercier très chaleureusement pour les nombreux dons qu’il a pu lui effectuer depuis plusieurs années.
On peut dire, sans mentir, que Jean-Paul Nozière fait partie de ses amis !

Et vous mourrez longtempsEditions Thierry Magnier, 2017 – 203 pages – 8 nouvelles – Collection Nouvelles – 11 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 02 février 2017

Manuel, pour la Noiraude





Week-end polar : c’est parti !!!!

20 01 2017

manu-noiraude-flechage-1

 

Ça y est, c’est le grand jour ! Ce soir débute notre week-end en quatre arrêts avec la troupe du Ha-Ha qui va nous régaler les oreilles avec sa lecture radiophonique de la nouvelle de Conan Doyle « Le ruban moucheté ».
Pour que vous trouviez facilement, l’équipe de la Noiraude s’est habillée chaudement afin de planter les jolis panneaux de direction.
Ça « meuhhh-le » un peu quand même….

pascale-et-fred-flechage-rapproche-2





Ondes In avec la Noiraude !

15 12 2016

Comme elle n’est pas si timide que cela, La Noiraude a accepté l’invitation d’Alain Le Flohic, président de la Fureur du Noir, pour aller parler d’elle sur les ondes de RCF dans l’émission « Partir en livre ».
L’occasion pour Frédéric Prilleux, responsable de la Médiathèque de Pordic, de retracer l’historique de ce fonds spécialisé qui, depuis près de vingt ans, récupère les nouvelles publiées et les met à la disposition des lecteurs avertis. Elle organise aussi son fameux concours de nouvelles noires et policières francophones qui a vu éclore quelques noms du polar passés par lui.
Ecoutez le podcast de l’émission et découvrez les dessous de votre vache préférée !


Si vous voulez atterir dans ses rayons, il est encore temps de participer à la 18è édition du concours de nouvelles en envoyant votre texte d’ici le 31 décembre 2016. Les nouvelles lauréates seront éditées dans un recueil aux côtés d’auteur « pro » du genre.

concours-Affichette

Et comme Noël approche, vous pouvez aussi passer commande du dernier recueil, « Le Poulpe court toujours ! », et être livré dans les temps !

poulpe-2





Noir sur la Ville 2016, un arc-en-ciel de noir !

25 11 2016
Le mur de l'année !

Le mur de l’année !

« Vingt ans ma belle âge ! » Ce sont certainement les paroles qu’aurait prononcé Louis Guilloux, l’auteur de « Le Sang Noir », s’il avait arpenté les allées de Noir sur la Ville cette année. Vingt années moins une ! Car nous n’oublierons jamais le trou noir laissé par la précédente édition, avortée pour les raisons ignominieuses que l’on connaît…

C’est donc dans un état d’esprit particulier que s’est déroulé ce festival anniversaire, avec une volonté de partage décuplée comme pour exorciser l’immonde !
Tout le monde fut content de se retrouver afin d’échanger, rire et surtout signer. La dédicace
étant l’acte majeur d’un salon de littérature, Lamballe n’y échappe pas. Deux jours dans une salle des fêtes remplie comme un œuf qui ont semblé deux heures.

Comme bien souvent les images parlent d’elles-mêmes, nous préférons vous proposer un florilège de ce qu’il s’est passée les 19 et 20 novembre 2016 sur la Terre noire de Lamballe. Et si la Noiraude, comme les cochons, n’y a pas le droit de vote, elle a quand même le droit de véto…

philippe

Un festival qui se passe dans la bonne humeur, c’est d’abord et avant tout un trésorier heureux !

Un accueil aux couleurs et à la hauteur de l'événement...

Un accueil aux couleurs et à la hauteur de l’événement…

 

 

 

Un beau stand de la Noiraude, de beaux lauréats et une belle équipe qui ne manque pas de caractère !

Un beau stand de la Noiraude, de beaux lauréats et une belle équipe qui ne manque pas de caractère !

 

 

 

 

 

img_4516

Tout le monde est prêt mais David et Manuel effectuent les derniers réglages (ou pas…) !

 

 

 

 

 

Les lauréats n'ont pas eu le temps de chaumer pour leur premier exercice de dédicace !

Les lauréats n’ont pas eu le temps de chômer pour leur premier exercice à la dédicace !

 

 

 

 

 

Un sac vide ne tient pas debout !

Un sac vide ne tient pas debout !

 

 

 

 

 

 

Ce qui fait plaisir à la Noiraude c'est de voir d'anciens lauréats qui passent du côté pro de la barrière. Anne-Céline Dartevel en fait partie avec la chance d'être assise à côté du pape de la nouvelle noire, Marc Villard !

Ce qui fait plaisir à la Noiraude c’est de voir d’anciens lauréats passer du côté pro de la barrière. Anne-Céline Dartevel en fait partie et a eu la chance d’être assise aux côtés du pape de la nouvelle noire, Marc Villard !

 

 

 

 

 

 

Ce qui lui plait aussi c'est d'avoir d'anciens lauréats qui reviennent et donnent un coup de main ! Florence Médina était lauréate en 2014 dans le recueil "Marions-les !"

Ce qui lui plait aussi c’est d’avoir d’anciens lauréats qui reviennent et donnent un coup de main ! Florence Médina était lauréate en 2014 dans le recueil « Marions-les ! »

 

 

 

 

 

 

 

La remise des prix est un moment important pour les petits nouveaux. C'est le big boss qui se colle à l'exercice !

La remise des prix est un moment important pour les petits nouveaux. C’est le big boss qui se colle à l’exercice !

 

 

 

 

 

 

Il lui arrive même d'en perdre sa chemise tellement le moment est intense ! Véro, de la Fureur, en est encore toute retournée...

Il lui arrive même d’en perdre sa chemise tellement le moment est intense ! Véro, de la Fureur, en est encore toute retournée…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit tour dans la "Machine à tirer le portrait" de notre ami François Daniel afin d'immortaliser l'événement pour l'équipe de la Noiraude !

Un petit tour dans la « Machine à tirer le portrait » de notre ami François Daniel afin d’immortaliser l’événement pour l’équipe de la Noiraude !

Jean-Patrick Muller, Eric Lainé et Bernard Granjean, nos lauréats, n'ont pas échappé à l'exercice !

Jean-Patrick Muller, Eric Lainé et Bernard Granjean, nos lauréats, n’ont pas échappé à l’exercice !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le festival est terminée mais Jean-Bernard Pouy tenait à nous dire : "À l'année prochaine !"

Le festival est terminé mais Jean-Bernard Pouy tenait à nous dire : « À l’année prochaine ! »





Le 18ème concours de nouvelles La Noiraude / Noir sur la Ville est lancé !

21 07 2016

concours-AffichetteLes fidèles de Noir sur la Ville commençaient à s’inquiéter, les habitués de la Noiraude s’interrogeaient et les candidats malheureux des dix-sept éditions précédentes angoissaient : mais alors ? Y a pas de concours cette année ? C’est tout de même les 20 ans de la Fureur du Noir et même ceux de la médiathèque de Pordic !

No panic ! (en Français : Pas de panique) (en Portugais : No Panico… hum)

Déjà, Noir sur la Ville a annoncé le concours sur son site et – scoop ! – nous confirmons qu’il s’agit bien cette année d’écrire une nouvelle, noire ou policière, en y incluant les mots suivants :

AIGRETTE – BIBLIOTHECAIRE – BÛCHE – CAMION – POLAROÏD

La nouvelle doit comporter entre 3 et 10 pages et nous parvenir avant le 31 décembre 2016. Tout les détails du règlement dans la  plaquette du 18e concours

Et qu’est-ce qu’on gagne ? A être connu… car, comme chaque année, les meilleurs textes seront publiés, avec des auteurs de renom du polar. Nous vous dirons qui sont ces auteur-e-s dans quelques semaines.

Mais la vraie nouveauté de ce concours est la publication chez un nouvel éditeur pour nous : La Gidouille. Installés en Côtes d’Armor depuis 3 ans, les intrépides patrons de la maison, Yves et Eric, ont déjà un catalogue qui vaut le détour, et côté polar, ils ont repris récemment les aventures de Léo Tanguy, et en ont publié à ce jour cinq nouveaux épisodes. Nous avons d’ailleurs profité de leur passage au Café du Dimanche, à St Brieuc, début juillet, pour immortaliser la rencontre au sommet Noiraude / Fureur du Noir / La Gidouille :

Noiraude-Fureur-Gidouille Café du dimanche - 4 juillet

Denis Fureur – Yves Gidouille – Fred Noiraude – Eric Gidouille

Bon, assez causé : à vous d’écrire, maintenant ! Vous avez 162 jours. 161. 160…

Commencez donc maintenant.

Frédéric pour la Noiraude





Resultats du concours La Noiraude / Noir sur la Ville : quatre nouveaux auteurs pour le Poulpe !

23 06 2016

C’était déjà il y a 15 jours, mais celles et ceux qui y ont participé s’en souviennent comme si c’était hier : les lauréats du 17ème concours La Noiraude / Noir sur la Ville ont été dévoilés lors de la« Bière Littéraire », en présence du toujours truculent Benoit Séverac.

Cela se passait chez Caramel et Compagnie, à Saint-Brieuc, et la soirée s’est déroulée en deux temps. L’équipe de la Noiraude a commencé par donner le palmarès, en ménageant le suspense, et en faisant intervenir sur scène des sommités telles que Denis Flageul (Président du Jury du Concours) Alain Le Flohic (Président de Noir sur la Ville) ou encore Xavier Rugiens (Président de l’Amicale des Anciens Lauréats du Concours de Nouvelles La Noiraude –Noir Sur La Ville). Du beau monde quoi. Et de grands moments pour le public venu en nombre.

Bière Littéraire 2016 - Commentaire d'affiche (Fred, David et Pascale) réduite

Bon. Mais qui a gagné, alors ? Qui aura l’honneur de figurer au sommaire du recueil-collector « Le Poulpe » à paraître pour la 20ème édition de Noir sur la Ville ? Humm ?

Et bien : quatre hommes, venant des quatre coins de l’Hexagone (c’est la crise, des coins disparaissent chaque matin). Et ces heureux élus sont :

François CARIOU, de Blagnac (Haute Garonne) pour« What else, Angels ? »

Bernard GRANJEAN, de La Canourgue (Lozère) pour « L’Abbé Bette du Gévaudan »

Eric LAINE, de Chartres (Eure et Loir) pour « Poulpe miction ».

Jean-Patrick MULLER, de Saint-Flour (Cantal) pour « Une vraie mère Poulpe »

Quatre lauréats, qui ont tiré leur épingle du jeu, parmi 61 candidats pour ce concours, et nous leur adressons à nouveau toutes nos bruyantes félicitations.

Biere Litteraire 2016 - JP Muller Lauréat au micro (réduite)

La suite de la soirée a été consacrée à Benoit Séverac, qui a captivé le public en dévoilant les secrets de fabrication de son Poulpe « Arrête tes six magrets », en exposant sa passion pour les matinales de France Bleu Toulouse (il en est question dans « On peut pas faire ça à Guy Novès ») et en revenant sur la vie des quartiers « chauds » toulousains en particulier celui des Isards, où se déroule l’action de son dernier et passionnant roman « Le Chien arabe ».

La nuit était tombée depuis belle lurette lorsque Benoit a lu, en guise de conclusion, un texte spécialement écrit pour la soirée, une tradition, où devaient être inclus les mots imposés suivants : Noiraude – Ovale – Caverne – Cassoulet – Djihad

Bière Littéraire 2016 - Beonit Séverac dédicace à Caroline Crozat (réduite)

Comment s’en est tiré notre auteur ? Vous le verrez, et l’entendrez de la bouche de Benoit Séverac lui-même, dans notre prochain billet, puisque cet exercice de style de haute volée a été intégralement filmé… A bientôt !