15 enquêtes policières – Collectif

30 09 2016

15-enquetes-policieres

Depuis près de quinze ans, La Noiraude n’a de cesse d’acquérir les recueils de nouvelles noires qui intégreront ses étals. En parallèle, elle fait aussi en sorte de retrouver des ouvrages qui ne sont plus disponibles auprès des éditeurs, certains depuis plusieurs décennies. Elle les appellent ses « Trésors » !
« 15 enquêtes policières » est le petit dernier de la bande. En effet, cette année marque le cinquantième anniversaire du recueil, édité pour la première fois en 1966. L’édition qui vient d’arriver est de 1976 mais elle ne diffère en rien de l’originale. Paru chez l’éditeur Gautier-Languereau, un des pionniers de la littérature jeunesse et en particulier la bande-dessinée, qui furent à l’origine des aventures de notre célèbre Bécassine.
Dans ce recueil, on trouve des nouvelles de Maurice Leblanc, Georges Nigremont, Claire Godet, Paul Cogan, Philippe Derez, Serge Petrof ou encore (même si ils ne ne sont pas francophones) Edgar Poe et Conan Doyle. On retrouve aussi, pour illustrer l’ensemble, des dessins de Georges Pichard. Plus connu pour ses bandes-dessinées érotiques dans les années soixante-dix, son incursion dans la littérature jeunesse peut prêter à sourire.

paulette-tome-1-2oil
Un ouvrage qui nous rappelle, si besoin est, que le genre policier n’a de cesse de traverser les décennies avec toujours autant de succès…

15 enquêtes policières – Gautier-Languereau, 1976 – 217 p.

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 29 septembre 2016

Publicités




Les petits polars saison 4

3 09 2015

4696842_6_59a5_bloody-paris-de-tito-topin-illustre-par_0bb4d84b18d081ebe1faa53baf142df4

Un nouvel été est passé et avec lui la nouvelle saison de la collection « Les Petits Polars », conjointement dirigée par Le Monde et la SNCF. Pour cette nouvelle série, quelques petits changements sont à noter comme l’ajout d’un mini-guide sur les curiosités et bonnes tables des endroits qui ont servi de décor à chaque nouvelle. Des habitués comme Marc Villard et Jean-Bernard Pouy ne sont pas présents cette année mais c’est toujours un plaisir de lire ces nouvelles illustrées qui ne cessent de nous inviter au voyage chaque année.

Toutes ce nouvelles se retrouvent bien évidemment dans la collection de la Noiraude à la médiathèque de Pordic.

Capture d’écran 2015-06-02 à 14_07_20PlancheA_251060

Présentation de l’éditeur :

« Dans cette quatrième série, Les Petits Polars Le Monde-SNCF vont de ville en ville, en suivant les chemins de traverse de personnages souvent peu recommandables. Pendant tout l’été, de Marseille à Lille ou de Biarritz à Colmar, vous verrez défiler par la fenêtre les charmants paysages de nos régions, sous des cieux plus souvent plombés que radieux. Que voulez-vous, il n’y a plus de saisons, surtout quand nos auteurs et nos dessinateurs forcent sur l’encre noire… Mais rassurez-vous : le rire n’est jamais très loin de l’effroi dans ces neuf histoires.

En supplément de chaque livre, une échappée curieuse et gourmande sur les lieux du crime : il n’y a pas que le coupable qui passera à table ! »

Les nouvelles de la saison 2015

Là-bas, c’est Marseille – Jérémie Guez, illustré par Jacques Ferrandez

Pavillon rouge à La Baule – Emmanuel Grand, illustré par Pierre Place

I love Lyon – Chantal Pelletier, illustré par Loustal

Les filles du Touquet – Karim Miské, illustré par Florence Dupré la Tour

Bloody Paris – Tito Topin, illustré par Vincent Gravé

Le soleil se couche parfois à Montpellier – Antoine Chainas, illustré par Anthony Pastor

Si près du malheur à Lille – Michel Quint, illustré par Pozla

Retour à Biarritz – Ian Manook, illustré par Hervé Bourhis

Paris-Colmar – Nicolas Mathieu, illustré par Florence Chavouet

Manuel pour la Noiraude





Octobre1988 : Les Travailleurs du Noir sont dans la Vie Ouvrière

19 02 2015

CGT la Vie Ouvrière - Vous aussi le 18

La Noiraude a enfin commencé, la semaine dernière, à vous dévoiler ses trésors cachés, alors, maintenant, plus question de s’arrêter. Voici donc, offert par Claude Mesplède himself en novembre 2008, un véritable collector : un numéro de « La Vie Ouvrière », l’hebdomadaire de la CGT, estampillé « Spécial Polar », et publié en octobre 1988.
Au fil des pages, textes et dessins polar, viennent infiltrer les rubriques habituelles de la revue. Michel Garcia et Jean-Claude Keusch sont les concepteurs de cette intrusion du noir dans le rouge, et grâce à eux, figure au sommaire :

– « Le partage des tâches », une nouvelle de Didier Daeninckx, illustrée par Monpierre
– « Rude journée pour Mickey », une nouvelle de Gérard Delteil, illustrée par David B.
– « F.A.N.E.-Club », une nouvelle d‘Eric Kristy, illustrée par D. De Lazarre
– « Dieux, Shakeaspeare et … noir », une histoire-express de la littérature noire, par Louis Destrem, illustrée par David B.
– « Les grands Bleus », une nouvelle de Michel-Julien Naudy, illustrée par D. De Lazarre.
– « Le crible était presque parfait », une sélection des meilleurs polars de l’année, par Claude Mesplède
– « La petite morte », une nouvelle de Didier Cohen, illustrée par David B.
– « Pain à la tomate », une fiche cuisine par Manuel Vasquez Montalban
– « Grille polar », des mots croisés par Tito Topin
– « Est-ce ta fête commissaire ? » une nouvelle de Jean-Bernard Pouy, illustrée par Monpierre

Un bien beau sommaire, avec la fine fleur des auteurs de la Série Noire de l’époque (la vraie, au format poche, et pas chère), que vous pouvez vous amuser à essayer de reconnaître sur cette double page de Dragan De Lazarre qui ouvrait ces pages polar…10 auteurs du noir pour la CGT

La Noiraude n’est pas peu fière de posséder un des… 85000 exemplaires de ce numéro pas comme les autres.

La Vie ouvrière n°2303 (du 17 au 23 octobre 1988) – 68 pages – 6 nouvelles

Dans l’étable de la Noiraude depuis le 12 novembre 2008

Frédéric Prilleux, pour la Noiraude





Les auteurs du Noir face à la différence… et face à leur public

6 07 2012

C’était mardi 19 juin, au bar le Bomby’s, place d’Italie, à Paris, où étaient invités trois auteurs du recueil « les auteurs du Noir face à la différence », sorti chez Jigal en début d’année. Un envoyé spécial de la Noiraude était sur place et a assisté, à cette rencontre fort sympathique organisée par la mairie du XIIIème, en partenariat avec la librairie Les Oiseaux rares et 813, la vénérable association des amis des littératures policières. C’est d’ailleurs son président himself, Hervé Delouche, qui a mené les débats. Il avait autour de lui l’initiateur du projet Fabien Hérisson, fondateur de « Livresque du Noir », entouré ce mardi de Thierry Brun et Hervé Sard. Fabien Hérisson a commencé par rappeler que ce livre était publié dans un cadre caritatif, les droits d’auteur étant reversés à l’association dunkerquoise « Ecoute ton coeur », qui oeuvre pour l’insertion des enfants autistes dans la société.

C’est plus généralement le thème de la différence qui a inspiré les 15 auteurs du recueil, qu’Hervé Delouche trouve tout à fait logique de voir aborder dans le monde du polar. Les trois auteurs présents ont alors donné leur vision de cette différence, celle retenue dans leur nouvelle. Au final, des approches variées, souvent sombres – mais était-ce étonnant – ce qui n’empêche pas un certain humour, comme le faisait remarquer le facétieux Hervé Sard, jamais avare d’une vanne sur ses voisins de table.

Hervé Delouche, Fabien Hérisson, Hervé Sard, Thierry Brun

La rencontre s’est terminée par une séance de signature autour d’un verre, comme il se doit, mais l’envoyé spécial de la Noiraude a su se tenir et rester digne.

Ce recueil est bien entendu dans les rayons de la médiathèque de l’Ic. Une petite présentation ? Voici !

La détresse d’une femme amnésique, une tragique balade en mer, un ange qui tue, les sévices ou la solitude, le sacrifice de jeunes albinos en Afrique, un racket infernal, le piège d’une pickpocket, un dingue du scalpel, la bête humaine, le drôle de journal intime d’une petite fille autiste… 15 auteurs, 15 talents, 15 histoires très noires pour illustrer la différence et décrire ce terrible regard qui pourrit la vie de toutes les victimes d’une discrimination. Déroutant, dérangeant, parfois insoutenable, voici un recueil à lire et à partager avec émotion, parce que derrière ces histoires, il y a toujours quelqu’un qui souffre et en crève… Noir, intense et engagé !

Nouvelles de Nicolas Sker, Sophie Loubière, Laurence Biberfeld, Valéry Le Bonnec, Patrick de Friberg, Hervé Sard, Elena Piacentini, Sébastien Gendron, Gaëlle Perrin, Paul Colize, Michel Vigneron, Thierry Brun, Fabien Hérisson, Bob Garcia, Maxime Gillio.

 Editions Jigal, 2012 – 204 pages.