L’Ironie du s(h)ort, un recueil de Max Obione

10 05 2011

Présentation par l’éditeur

Dans le mille ! 18 impacts ! 18 nouvelles atteignant toutes le cœur de la cible noire… Décidément Max Obione n’y va pas de main morte. Main alerte au demeurant pour vous trousser une histoire en quelques pages d’une noirceur étincelante. Maniant tour à tour grand style et écriture canaille, ce conteur sulfureux est un dangereux récidiviste. Il a déjà commis Balistiquedu désir ayant fait de nombreuses victimes. Tour à tour, cocasses, féroces, tendres, crues, nostalgiques, déjantées…, les histoires de Max Obione vous entraînent entre autres sur les traces d’un flic planqué dans la tête d’un assassin, d’un rat qui parle, d’un short blanc, de Blanche Neige et ses 10 nains, du bobo de tante Misty…, etc.

Plaisir de lecture noire, chauffé à blanc !
Mortel !

La Noiraude, elle…

…aime bien le nouvelliste Max Obione, dont elle avait déjà apprécié le précédent recueil « Balistique du désir ». Ce nouveau recueil contient « Attention à la marche », texte écrit pour le collectif « Dans le panneau » publié en 2008 à l’occasion du 12ème festival Noir sur la ville de Lamballe.

L’Ironie du short – Krakoen, 2011 – 249 pages – 18 nouvelles – Collection Court Lettrage – 15 €

Préface de Jean-Bernard Pouy


Publicités