Parole de lauréat(e)s – 5 – Agnès Laroche

26 02 2018

La Noiraude a été invitée à participer au dossier « La nouvelle française : même pas morte ! » du numéro 129 de la revue « 813 ». Un « tableau d’honneur » d’ex lauréat-e-s du concours co-organisé avec Noir sur la Ville, qui se sont vu édité-e-s par la suite, a été réalisé à cette occasion. C’était donc le moment de leur poser quelques questions et revenir sur leurs expériences respectives.

 

Après Léo Lamarche, voici les réponses d’Agnès Laroche, lauréate en 2005 pour sa nouvelle « La Vieille Dame et la rate » écrite avec Eric Rouzaut sous le nom de Anir Ozikhan et publiée dans le recueil « Mes Chers voisins ».

 

1 – Au moment de votre publication dans le recueil La Noiraude / Noir sur la Ville, où en étiez vous, dans votre activité d’écriture ?
J’avais quelques mois de co-écriture derrière moi, quelques concours, quelques « podiums », et un premier manuscrit jeunesse en cours d’écriture solo.

2 – Aviez-vous une volonté ferme d’écrire du Noir ? Ou du policier ? Ou peu vous importait alors le genre des nouvelles attendues pour les concours en général ?
Noir ou polar de préférence, parce que cela correspondait aussi à l’essentiel de mes lectures depuis plusieurs années.

3 – Ce concours, comme beaucoup d’autres, est à thème : une contrainte pour vous ?
Une délicieuse contrainte ! De celles qui donne de l’élan

4 – Ce concours a-t-il déclenché des envies plus grandes d’écriture chez vous, ou non ?
Non, elles étaient déjà grandes, mais le super recueil et la fiesta finale n’ont pu que les conforter ! 

5 – Avez-vous tout de suite essayé de vous lancer dans un roman … si ce n’était pas déjà le cas auparavant…
C’était déjà en cours, un premier roman jeunesse. 

6 – Continuez-vous à écrire des nouvelles ? Pourquoi ou pourquoi pas (ah ah!)
Aïe… non, pas du tout, faute de temps, entièrement consacré à l’écriture de romans jeunesse.

Agnès Laroche - Mal-assise

 

Depuis la publication de « Mes Chers voisins », Agnès Laroche a publié « Mal-assise », édition Quadrature, 2009.

 

Prochaine parole de lauréate => Gaëlle Pingault

Justine Richecoeur pour La Noiraude


Actions

Information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :