Parole de lauréat(e)s – 9 – Johana Witek

18 03 2018

La Noiraude a été invitée à participer au dossier « La nouvelle française : même pas morte ! » du numéro 129 de la revue « 813 ». Un « tableau d’honneur » d’ex lauréat-e-s du concours co-organisé avec Noir sur la Ville, qui se sont vu édité-e-s par la suite, a été réalisé à cette occasion. C’était donc le moment de leur poser quelques questions et revenir sur leurs expériences respectives.

 

Après Emmanuelle Urien, voici les réponses de Johana Witek, lauréate en 2003 pour sa nouvelle « Tu aimeras la vie » publiée dans le recueil « Le 11ème Commandement ».

 

1 – Au moment de votre publication dans le recueil La Noiraude / Noir sur la Ville, où en étiez vous, dans votre activité d’écriture ?
C’était mon premier concours. Cela a été libérateur. Je me suis dit, un peu comme Martin Eden, c’est pour moi alors, moi aussi je peux écrire ! 

2 – Aviez-vous une volonté ferme d’écrire du Noir ? Ou du policier ? Ou peu vous importait alors le genre des nouvelles attendues pour les concours en général ?
Je venais du scénario. J’avais travaillé le noir en ce sens. Je ne suis pas une lectrice de polar,  en revanche je l’aime au cinéma, encore aujourd’hui, j’écris du thriller sans en lire. 

3 – Ce concours, comme beaucoup d’autres, est à thème : une contrainte pour vous ?
Le thème est une invitation, pas une prison. C’est nécessaire au début d’ailleurs de travailler avec des contraintes. Un très bon exercice. 

4 – Ce concours a-t-il déclenché des envies plus grandes d’écriture chez vous, ou non ?
Oui. Cela m’a donné confiance. J’ai poursuivi, j’ai écrit d’autres nouvelles,  gagné d’autres concours, puis je suis passée au roman et à la jeunesse. 

5 – Avez-vous tout de suite essayé de vous lancer dans un roman … si ce n’était pas déjà le cas auparavant…
J’ai d’abord écrit du scénario, puis des nouvelles, puis un et deux romans, puis j’ai découvert la littérature jeunesse. Aujourd’hui, je reviens au roman adulte. L’écriture est un long voyage, un projet amène à une nouvelle envie. Je n’ai jamais eu de rêve d’écriture, j’ai écrit c’est tout et c’est devenu un métier. J’ai écrit de tout, tout le temps, n’importe quoi comme disait Duras et j’ai creusé ma forme, je poursuis encore ma recherche. 

6 – Continuez-vous à écrire des nouvelles ? Pourquoi ou pourquoi pas (ah ah!)
Non. Parce que les éditeurs sont frileux. Parce que les français en lisent peu. Mais j’aime cette forme. J’y reviendrai certainement. 

Et vous pouvez rajouter ce que vous voulez pour votre défense…
Je plaide coupable. Je ne regrette rien. 

Jo Witek - Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser

 

Depuis la publication de « Le 11ème Commandement », Johana Witek a publié « Récit intégral (ou presque) de mon premier baiser », édition Seuil, 2009 – (Collection Karactère(s) )

 

Prochaine parole de lauréat => Axel Sénéquier

Justine Richecoeur pour La Noiraude

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :