Concours de nouvelles, round 3 !

28 05 2014

Oppel mariez-les

Et voilà ! Les trois lauréats du 15è concours de nouvelles noires et policières La Noiraude / La Fureur du Noir sont choisis. Le thème de cette année était « Mariez-les ! ». Il fallait associer un nom et un adjectif d’une liste fournie par les organisateurs pour en faire le titre de sa nouvelle. C’est dans le lieu où réside votre chère complice qu’a eu lieu la rencontre du jury final. Huit nouvelles étaient disséquées parmi la cinquantaine lue par le préjury. Après moult débats, les trois gagnants ont été désignés. Leurs textes seront édités aux côtés d’une nouvelle de Jean-Hugues Oppel. Vous ne pouvez pas encore savoir qui sont les heureux gagnants mais, comme nous sommes sympas, nous vous donnons la liste des finalistes de cette édition :

– Le fossoyeur optimiste
– Le fossoyeur amoureux
– La nonne nue
– Un respectable fossoyeur
– Optimiste haltérophile
– L’étrange archiviste
– Les Haltérophiles amoureux
– L’étrange amoureux

2014-05-19_21-01-17p

Pour découvrir leurs noms, il faudra venir au Cool à Lamballe, Samedi 14 juin à 18h00, où seront proclamés les résultats.
Le recueil sortira, quant à lui, comme chaque année au moment du festival Noir sur la Ville qui se tiendra cette année du 21 au 23 novembre 2014.
Et si vous voulez participer à la prochaine édition, le thème sera annoncé d’ici fin juin !

Publicités




Concours de nouvelles !

18 03 2014

A force de paître par monts et par vaux, la Noiraude ne le sait que trop bien, la France est une terre de polar ! Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, sous toutes les longitudes et latitudes, le polar est présent. Qui ne connaît pas au moins un nom de festival de littérature policière ? Ce sont une soixantaine de festivals, exclusivement ou presque exclusivement dédiés au polar, qui chaque année ouvrent leurs portes aux passionnés du genre. Plusieurs d’entre eux d’ailleurs s’essayent à l’exercice, au combien difficile, de l’écriture de nouvelle dans le cadre des concours organisés un peu partout en parallèle pour promouvoir le genre et, qui sait, se révéler comme nouveaux talents. Emmanuelle Urien, Ludmila Safyane, Aurélien Molas, autant d’auteurs qui sont passés par la case « Concours de nouvelles noires et policières francophone de La Noiraude / La Fureur du Noir ». S’ils sont nombreux, les auteurs « pro », à déambuler de salon en salon entre deux publications, il ne faut pas oublier que certains ont débuté par l’exercice exigeant et difficile qu’est le concours de nouvelle.

Alors, si l’on peut citer les festivals Mauves en Noir, les Ancres Noires (Le Havre), Toulouse Polar Sud, Paris Polar ou, bien évidemment, Noir sur la Ville (Lamballe), vous pouvez retrouver tous les concours de nouvelles sur ce site incontournable : www.bonnesnouvelles.net

10751_10202921782716377_1187361988_n

On notera aussi la naissance imminente d’un petit nouveau, le concours de nouvelles en lien avec le festival polar de Cognac !

Vous pouvez aussi vous tourner vers la carte interactive créée par un auteur de polar connu des amateurs du genre, Hervé Sard, qui recense une bonne partie des lieux de polar de l’Hexagone.

A vos plumes, donc, et faites couler l’encre noire de vos idées !





Concours : proclamation et lancement !

25 06 2013

affiche-14e-concours

Voilà, c’est fini mais cela ne fait que recommencer !

Vendredi 28 juin à 19h00 sera dévoilé le nom des lauréats du concours La Noiraude-La Fureur du Noir « Un petit coin de verdure » dont les nouvelles seront publiées avec celle de Marc Villard dans un recueil à paraître en novembre 2013. Si le résultat des délibérations reste secret, ce qui ne l’est pas c’est que cette proclamation aura lieu au bar le Cool, 19bis rue du Général Leclerc à Lamballe avec des membres de La Fureur du Noir et des représentants de La Noiraude.

A cette occasion, il sera aussi procédé au lancement du prochain concours qui se déroulera du 29 juin au 07 décembre 2013. N’hésitez pas à venir boire un verre avec les organisateurs qui se feront un plaisir de répondre à vos questions.

Pour nous retrouver, c’est par ici