Parole de lauréat(e)s – 1 – Dominique Chappey

1 02 2018

La Noiraude a été invitée à participer au dossier « La nouvelle française : même pas morte ! » du numéro 129 de la revue « 813 ». Un « tableau d’honneur » d’ex lauréat-e-s du concours co-organisé avec Noir sur la Ville, qui se sont vu édité-e-s par la suite, a été réalisé à cette occasion. C’était donc le moment de leur poser quelques questions et revenir sur leurs expériences respectives.

 

Pour ouvrir le bal – alphabétique, Dominique Chappey, lauréat en 2012 pour sa nouvelle « Terminal Atlantique » publiée dans le recueil « Blonde(s) ».

 

1 – Au moment de votre publication dans le recueil La Noiraude / Noir sur la Ville, où en étiez vous, dans votre activité d’écriture ?
En 2008, le dernier des Dalton était la seconde nouvelle que j’écrivais et le second concours auquel je participais. J’avais gagné un premier concours avec la première nouvelle. En 2012, Terminal atlantique était ma première nouvelle longue et en trois ans j’avais écrit une vingtaine de nouvelles et gagné quelques concours.

2 – Aviez-vous une volonté ferme d’écrire du Noir ? Ou du policier ? Ou peu vous importait alors le genre des nouvelles attendues pour les concours en général ?
J’ai débuté dans des concours de nouvelles noires ou policières un peu par hasard (un prospectus trouvé à la bibliothèque). Cela m’a souri. Comme je suis paresseux, j’ai continué à écrire du noir ou du sombre pour les autres types de concours (avec quelque fois du rigolo de temps en temps pour souffler ou bien les deux mélangés aussi, ça ne fait pas de mal).

3 – Ce concours, comme beaucoup d’autres, est à thème : une contrainte pour vous ?
Le train en 2008, Blonde en 2012. Comme dit l’autre : de la contrainte naît la liberté. Chaque fois, j’ai essayé d’imaginer ce que pouvaient faire les autres auteurs et j’ai tenté de m’en éloigner le plus possible. Pour le premier, il est question de trains mais on ne monte jamais dedans et aucun ne quitte l’atelier de réparation, pour le second, Blonde est un hétéro embarrassé par une poitrine de femme mais la nouvelle parle de tout autre chose, comme souvent avec les contraintes.

4 – Ce concours a-t-il déclenché des envies plus grandes d’écriture chez vous, ou non ?
S’il n’a pas déclenché, il a de façon importante encouragé mes pratiques d’écritures et l’envie de continuer à écrire. (et puis aussi l’envie de revenir à Lamballe, parce que quand même, c’est une expérience hein !)

5 – Avez-vous tout de suite essayé de vous lancer dans un roman … si ce n’était pas déjà le cas auparavant…
L’écriture de nouvelle convenait bien au temps que je voulais/pouvais consacrer à l’écriture. Pour le pur débutant que j’étais, cela a été une très bonne école. J’ai pratiqué l’écriture de nouvelles et les concours d’écriture pendant quatre ans avant de me lancer dans l’écriture de roman. Ce qui me demande beaucoup plus de temps et d’énergie. Conséquence : abandon des concours d’écriture.

6 – Continuez-vous à écrire des nouvelles ? Pourquoi ou pourquoi pas (ah ah!)
J’en écris encore mais à un rythme beaucoup moins soutenu. Quelque fois pour des commandes, quelque fois pour répondre à une inspiration, toujours comme une récréation parce que le plaisir d’écriture est différent par rapport au roman et qu’on ne finit jamais d’apprendre.

Dominique Chappey - J'avais la croix

 

Depuis la publication de « Blonde(s) », Dominique Chappey a publié « J’avais la croix », édition Baleine, 2014 – (Collection Le Poulpe n° 286).

 

Prochaine parole de lauréate => Anne-Céline Dartevel

 

Justine Richecoeur et Manuel Le Bars pour La Noiraude

Publicités

Actions

Information

2 responses

1 02 2018
Ma parole ! | QUEL UNIVERS ?

[…] Parole de lauréat(e)s. […]

7 02 2018
Annick Demouzon

Dominique Chappey, ce qui est drôle en vous lisant, toi et Anne-Cécile, c’est toutes ces ressemblances avec ma façon de voir la nouvelle. Les nouvellistes sont-ils tous les mêmes ou seulement nos rapports à la nouvelle?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :