Dernier voyage

12 04 2013

dernier voyage

C’est sous ce titre itinérant que la Police Locale de Liège nous présente sa présélection de dix-huit nouvelles policières choisies pour la septième édition de son concours. Dans la préface le chef de corps de la Police, Christian Beaupère, souligne : « De grands noms ont mis en scène le métier de policier, tantôt avec la sagesse déconcertante d’un Simenon, tantôt avec l’humour décapant d’une Nadine Monfils. »

Cette remarque illustre parfaitement la diversité de rédaction, d’intrigue que l’on peut trouver en feuilletant les différentes pages. Les nouvelles s’enchainent au gré de la lecture, on passe d’une aventure à une autre ; affaire à résoudre ou enchainement logique de circonstances, les différents protagonistes s’activent pour nous permettre de passer un paisible moment de lecture. Le thème du voyage y est présent dans chacun de ses sens, c’est logiquement que l’on termine notre lecture sur cette phrase : « Les voyages sont multiples, certains sont spatiaux, d’autres temporels » (« Gorgée de whisky au goût de silex », de Jacques Goldfrind)

 Dernier voyage s’inscrit comme une « Belle initiative », comme l’écrit Jean Pierre Hupkens, Echevin de la Culture de la ville de Liège. C’est donc en reprenant sa signature que « Je vous invite à les découvrir sans plus tarder. »

Dernier voyage – Editions Luce Wilquin – 159 pages – 14 euros

Dans les rayons de la noiraude depuis le 13 février 2013





Blonde(s)

8 11 2012

Présentation par l’éditeur

RECUEIL DE NOUVELLES LA NOIRAUDE & LA FUREUR DU NOIR

Coordonné par Denis Flageul et Frédéric Prilleux

Une blonde, deux blondes, trois, quatre…
Mais qu’est-ce qui les fait courir ?
Sur les docks d’un port de l’Atlantique, dans les rues d’une ville du sud, sur la route, entre Los Angeles et Tijuana. Qu’est-ce qu’elles cherchent ?
Et celle d’Aquitaine ?

Quatre histoires de blondes, noires ou grises… cocasses…
La vie comme un jeu, pleine de violence et d’amour.
Quatre histoires comme les affectionnent la Fureur du Noir et la Noiraude.

Jean-Bernard POUY – « Profonde »

Dominique CHAPPEY – « Terminal Atlantique »

Anne-Céline DARTEVEL – « Suicide blonde »

Olivier ROUX  « Banco ! »

La Noiraude, elle, n’en peut plus de joie à la vision du changement de peau de son recueil annuel. Pour ce 12ème opus ; avec l’équipe de la Fureur du noir, elle a décidé de publier des nouvelles plus longues, et de changer la formule : plus 10 auteurs, comme la tradition l’exigeait jusqu’alors, mais… quatre : 1 « pro » et 3 heureux lauréats.

Et des nouvelles beaucoup plus longues.

Le résultat c’est ce « Blonde(s) » qui sort pour le 16ème festival « Noir sur la Ville » de Lamballe. Si vous voulez donc venir à la rencontre de JB Pouy et de ses trois acolytes qui ont planché sur les blondes, une seule solution : direction les Côtes d’Armor, du 16 au 18 novembre !

Le programme complet du festival, c’est ici 

Blonde (s) Terre de Brume, 2012 –128 pages – 4 nouvelles – Collection Littératures – 13,50 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 8 novembre 2012





Les auteurs du Noir face à la différence… et face à leur public

6 07 2012

C’était mardi 19 juin, au bar le Bomby’s, place d’Italie, à Paris, où étaient invités trois auteurs du recueil « les auteurs du Noir face à la différence », sorti chez Jigal en début d’année. Un envoyé spécial de la Noiraude était sur place et a assisté, à cette rencontre fort sympathique organisée par la mairie du XIIIème, en partenariat avec la librairie Les Oiseaux rares et 813, la vénérable association des amis des littératures policières. C’est d’ailleurs son président himself, Hervé Delouche, qui a mené les débats. Il avait autour de lui l’initiateur du projet Fabien Hérisson, fondateur de « Livresque du Noir », entouré ce mardi de Thierry Brun et Hervé Sard. Fabien Hérisson a commencé par rappeler que ce livre était publié dans un cadre caritatif, les droits d’auteur étant reversés à l’association dunkerquoise « Ecoute ton coeur », qui oeuvre pour l’insertion des enfants autistes dans la société.

C’est plus généralement le thème de la différence qui a inspiré les 15 auteurs du recueil, qu’Hervé Delouche trouve tout à fait logique de voir aborder dans le monde du polar. Les trois auteurs présents ont alors donné leur vision de cette différence, celle retenue dans leur nouvelle. Au final, des approches variées, souvent sombres – mais était-ce étonnant – ce qui n’empêche pas un certain humour, comme le faisait remarquer le facétieux Hervé Sard, jamais avare d’une vanne sur ses voisins de table.

Hervé Delouche, Fabien Hérisson, Hervé Sard, Thierry Brun

La rencontre s’est terminée par une séance de signature autour d’un verre, comme il se doit, mais l’envoyé spécial de la Noiraude a su se tenir et rester digne.

Ce recueil est bien entendu dans les rayons de la médiathèque de l’Ic. Une petite présentation ? Voici !

La détresse d’une femme amnésique, une tragique balade en mer, un ange qui tue, les sévices ou la solitude, le sacrifice de jeunes albinos en Afrique, un racket infernal, le piège d’une pickpocket, un dingue du scalpel, la bête humaine, le drôle de journal intime d’une petite fille autiste… 15 auteurs, 15 talents, 15 histoires très noires pour illustrer la différence et décrire ce terrible regard qui pourrit la vie de toutes les victimes d’une discrimination. Déroutant, dérangeant, parfois insoutenable, voici un recueil à lire et à partager avec émotion, parce que derrière ces histoires, il y a toujours quelqu’un qui souffre et en crève… Noir, intense et engagé !

Nouvelles de Nicolas Sker, Sophie Loubière, Laurence Biberfeld, Valéry Le Bonnec, Patrick de Friberg, Hervé Sard, Elena Piacentini, Sébastien Gendron, Gaëlle Perrin, Paul Colize, Michel Vigneron, Thierry Brun, Fabien Hérisson, Bob Garcia, Maxime Gillio.

 Editions Jigal, 2012 – 204 pages.





COLLECTIF – Robert est de retour !

4 11 2011

«- Tu connais pas la dernière ? Robert est de retour !

– Non ! Après ce qu’il s’est passé ??? Houlala…

– Comme tu dis…»

 Mais qu’a bien pu faire Robert pendant tout ce temps ?

Des histoires qui nous font découvrir différents visages de Robert : boulanger, hooligan, gendarme, anonyme, bandit, innocent….. Robert c’est vous, votre voisin, votre ami, votre patron. Bref, tout le monde et personne à la fois ! Juste les événements qui font que l’on se transforme en animal ou en proie. Pas la fatalité, juste la vie qui est plus ou moins bien faite ! Dix histoires de retour avec un certain Robert.

 Michel ALOMENE – « Blindé»

François BRAUD – « Les Seins de Robert»

Philippe FAUCHER – « Délit de fuite »

Denis FLAGEUL – « Gros Bob Story »

Michel GICQUEL – «Bref retour»

Jérôme GUINGOUAIN – «Matin gris»

Louarnig GWASKELL – « Arrée sur image »

Arnaud LE GOUËFFLEC – « Une Mémoire de poisson rouge »

Jean-Hugues OPPEL – « Un homme est repassé »

Ludmila SAFYANE – « Bonne pâte »

 La Noiraude, elle, ne peut s’empêcher de vous dévoiler la couverture de son nouveau recueil, qui sort dans une semaine, samedi 12 novembre, au moment du 15ème festival « Noir sur la Ville » de Lamballe, of course !

Et comme tous les ans, vous êtes invités à passer au superbe stand Noiraude, où toute l’équipe de la médiathèque sera présente, en compagnie des lauréats du concours.

Donc après les cérémonies du 11 novembre : tous à Lamballe les 12 et 13 !

Il va se passer plein de choses fort intéressantes, comme vous pouvez le constater sur le site du festival.

Robert est de retour ! – Terre de Brume, 2011 – 172 pages – 10 nouvelles – Collection Granit Noir – 11 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 5 novembre 2011





London Calling

24 09 2011

Présentation par l’éditeur

 Le célèbre album London Calling du groupe The Clash fête ses trente ans en décembre 2009. Dix-neuf auteurs français lui rendent hommage à travers autant de nouvelles inédites, chacune inspirée par l’une des dix-neuf chansons de London Calling. Ce qui donne des histoires tour à tour sarcastiques, haletantes, burlesques, tragiques, engagées, toujours noires – et toujours rock.
Une façon de prendre acte de l’évolution de la littérature noire : auparavant plutôt associée au jazz, elle voit aujourd’hui une nouvelle génération d’auteurs arriver, dont l’univers est très marqué par le rock.
Le recueil est précédé d’u
ne préface d’Antoine de Caunes. Chaque nouvelle est précédée d’une illustration noir et blanc en pleine page tirée d’une bande dessinée de Serge Clerc sur les Clash parue dans Métal Hurlant en 1980.
Il présente en annexe une chronologie du groupe.

 Nouvelles de : Jean-Hugues Oppel, Thierry Crifo, Pierre Mikaïloff, Max Obione, Olivier Mau, Annelise Roux, Jan Thirion, Marc Villard, José-Louis Bocquet, Mouloud Akkouche, Michel Leydier, Jean-Noël Levavasseur, Thierry Gatinet, Sylvie Rouch, Jean-Bernard Pouy, Frédéric Prilleux, Christian Roux, Caryl Férey, Jean-Luc Manet.

La Noiraude, elle…

, après New-York, passe par Londres pour fricoter avec, et oui encore !, des blousons punk-rock-noirs… Cela ne va pas de pis en pis mais de meuh en meuh. La musique est une des autres passions de la Noiraude. Tenez-le vous pour dit ! Ne la mettez pas au bûché mais faites plutôt un tour sur le site de la maison d’édition du recueil.

 

London Calling – Buchet-Chastel, 2010 – 222 pages – 18 nouvelles – 17 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 25 février 2011





RAMONES – 18 nouvelles punk et noires

24 09 2011

Présentation par l’éditeur

 One, two, three, four ! En 1976, avec leur Perfecto, leurs cheveux longs et leurs jeans déchirés, les Ramones ont fait tomber les murs. Une technique rudimentaire : trois accords joués à vitesse supersonique, un riff hurlant, une voix électrisante – et le punk était né. Dix ans après la mort de Joey Ramone, dix-huit auteurs de polar français leur rendent hommage, à travers autant de nouvelles noires, pleines de bruit, de fureur et d’amour.
Ouvrage dirigé par Jean-Noël Levavasseur

 Nouvelles de : Marion Chemin, Thierry Crifo, Sergueï Dounovetz, Michel Embareck, Denis Flageul, Hugues Fléchard, Jean-Noël Levavasseur, Jean-Luc Manet, Olivier Mau, Pierre Mikaïloff, Mathias Moreau, Max Obione, Jean-Bernard Pouy, Frédéric Prilleux, Sylvie Rouch, Bruno Schnebert, Caroline Sers, Jean Thirion.

La Noiraude, elle…

ne met pas de blouson noir (trop chaud…) mais elle adore le rock’n roll ! Ce recueil n’est pas le seul de la série et elle se fera un plaisir de vous échauffer les oreilles à coups de guitares et de batteries très très vite ! Et ça, c’est le site de l’éditeur

Ramones. 18 nouvelles punk et noires – Buchet-Chastel, 2011 – 240 pages – 18 nouvelles – 17 €

Dans les rayons de la Noiraude depuis le 06 septembre 2011





Concours de nouvelles de la Police Locale de Liège

7 09 2011

La Noiraude, elle, ne regarde pas que ses pis ! Tout ce qui touche de près ou de loin à un concours de nouvelles l’intéresse. A travers ces quatre recueils, ce sont autant de thèmes originaux traités par des candidats qui ne manquent pas d’inspiration. La Police locale de Liège cherche, à travers ce concours annuel, «à susciter l’imaginaire des citoyens autour de ce métier. Envisager sa complexité réelle sous une apparence de fausse simplicité.» Chaque année, c’est donc sur les pas de Simenon que se lancent les candidats qui viennent de Belgique, de France, de Grèce, d’Espagne et bien d’autres. «((A)l)armes», «Vengeance», «Canicule» et «Ceci n’est pas un crime» ont été publiés aux éditions Luce Wilquin (collection Noir Pastel) et font désormais partie des rayons de la Noiraude.

Pour en savoir un peu plus, vous pouvez visiter le site de la maison d’éditions