Franz Bartelt, morceau de choix 2012 : emballez, c’est pesé !

21 03 2012

C’était il y a déjà 10 jours, mais il fallait le temps de nous en remettre : Franz Bartelt est passé par la Bretagne, et il a marqué les esprits ! Accueilli par les Équarrisseurs – qui avaient pour la soirée troqué leurs tabliers ensanglantés pour des tenues plus élégantes – l’auteur de « Parures », a pu briller de ses mille feux devant les spectateurs. Il a sagement écouté les textes choisis par la Noiraude pour faire découvrir son univers, mais il n’a pas hésité une seconde à en lire d’autres, spontanément, qui ont fait le bonheur de l’assistance. Comme ce texte pour deux voix « les fesses qui pleurent », un texte « sur un handicapé, mais gai », avait-il prévenu discrètement avant d’attaquer sa lecture.

Auparavant, les Équarrisseurs avaient pu présenter leur morceau de choix « Parures » ainsi que deux autres « novellas » de Franz Bartelt, « Teddy » et « Nadada ». Trois textes qui figurent en bonne place dans les rayons de la Noiraude.

La soirée s’est conclue par une séance de signature, autour d’un verre, et les spectateurs ont pu discuter avec un auteur plus disert que la légende ne veut bien l’admettre.

En clôture de la rencontre, il s’est plié à l’exigence dictatoriale de la Noiraude, qui, depuis 2006, propose 5 mots à son invité d’honneur pour un texte de son cru, en déclamant ce quatrain : (les mots imposés étaient : Noiraude, Ardennes, Non, Fougnant et Dragon)

La Noiraude, elle me gonfle avec ses mots débiles !

D’où est-ce que je vais le mettre à bouter, ce fougnant

Qui risqu’ de fair’ de moi un dragon pornophile

Et non un Ardennais bossu, parfois devant ?

Abscons ? Pas si vous avez lu Bartelt…

Vous n’avez jamais lu Bartelt ? Lisez Bartelt !

Publicités

Actions

Information

One response

11 09 2014
Franz Bartelt et ce que l’on peut lire sur lui | Moeurs Noires

[…] comme celles que nous offre le site C’est mots-là, c’est Mollat. Il y a les rencontres, comme celle qui a eu lieu à la médiathèque de l’Ic à Pordic en mars 2012. Ou encore celle qui a eu lieu […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :